2016 : le blocus de la Transgambienne au rayon des souvenirs à Fatick
APS
SENEGAL-RETRO

2016 : le blocus de la Transgambienne au rayon des souvenirs à Fatick

+++Par Fatou Diop+++

Fatick, 30 déc (APS) - Le blocus de la Transgambienne restera parmi les évènements qui ont marqué l’année 2016 dans la région de Fatick.
 
Et c’est le département de Foundiougne où se trouve le poste frontalier de Karang qui a été sans conteste le plus touché.
 
C’est la décision de Yaya Jammeh, président sortant de la Gambie, d’augmenter très fortement le droit de passage pour les véhicules étrangers qui est à l’origine de cette fermeture des frontières. 
 
Le blocus a commencé le 10 février, date à laquelle Jammeh a pris un décret fixant le prix du passage d’un camion de marchandises en territoire gambien à 400 000 francs CFA au lieu de 4 000 francs CFA précédemment.
 
Cette mesure, accompagnée de la fermeture de la frontière gambienne le 13 février, a poussé le Sénégal à réagir en bloquant les points de passages de Keur Ayib et de Karang.
 
Les routiers sénégalais décident alors de contourner la Transgambienne en passant par Tambacounda pour se rendre en Casamance.
 
Ce boycott a porté un sérieux coup à l‘économie gambienne, en partie dépendante de la traversée du ferry de Farafeni.
 
 Yahya Jammeh obtient, mardi 24 mai 2016, de son homologue sénégalais Macky Sall, la levée de la mesure de fermeture des frontières entre les deux pays.

FD/ASG