Vingt millions de francs CFA de la Turquie pour rénover des écoles et des habitations à Ziguinchor
APS
SENEGAL-TURQUIE-SOCIAL

Vingt millions de francs CFA de la Turquie pour rénover des écoles et des habitations à Ziguinchor

Talloum (Ziguinchor), 22 août (APS) - La Coopération internationale turque (TIKA) et le Centre africain de complémentarité scolaire, universitaire et de formation (CACSUP) ont annoncé mardi avoir rénové des écoles et des habitations à Talloum et Djibélor, deux villages de la région de Ziguinchor (sud), avec un budget de 20 millions de francs CFA.

A Talloum, un village situé dans la commune de Suelle, dans le département de Bignona, un "camp citoyen" a été installé par le CACSUP et la TIKA, avec l’aide d’étudiants turcs en séjour au Sénégal.

L’école primaire de village, qui comprend six salles de classe, a été entièrement repeinte grâce à cette initiative sénégalo-turque. Les fenêtres de l’école ont été rénovées, et le bureau du directeur équipé d’un ordinateur neuf, pour un bon déroulement des activités pédagogiques.

"Il s’agit d’un programme d’échange d’expériences entre des étudiants turcs et sénégalais, dans le cadre de la coopération entre le Sénégal et la Turquie, qui entretiennent de très bonnes relations", a expliqué le président du CACSUP, Ibrahima Eloi Sarr.

Ce programme sénégalo-turc intervient dans la construction d’infrastructures scolaires, la distribution de fournitures scolaires aux élèves et la rénovation d’habitations, selon M. Sarr.

"Nous avons suggéré à la Turquie de faire venir des volontaires au Sénégal pour constater la matérialisation de ses investissements. Onze volontaires turcs séjournent au Sénégal, c’est une première expérience dans le cadre de ce programme qui sera à l’image du Corps de la paix américain", a expliqué le président du CACSUP, également vice-médiateur de l’Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar.

La TIKA et le CACSUP ont offert des fournitures scolaires aux élèves de l’école primaire de Talloum, selon le directeur de l’école.

"Nous sommes prêts à entamer les cours, si la rentrée était prévue aujourd’hui, parce que tous les élèves ont les fournitures nécessaires. L’école a été rénovée", s’est réjoui Chérif Sékouna Badji, le directeur de l’école élémentaire de Talloum.

Après ce village, la délégation sénégalo-turque de la TIKA et du CACSUP est allée à Djibélor, un ancien village de reclassement social situé à la sortie ouest de Ziguinchor, pour rénover 36 maisons.

"Ces villages doivent être assistés. C’est pourquoi nous avons décidé, avec la collaboration de la TIKA, de réhabiliter toutes les concessions familiales. Nous allons aussi réhabiliter la chapelle et la mosquée du village", a dit Ibrahima Eloi Sarr.

"Quand on parle de la Turquie, on pense à un pays musulman. Mais elle aide aussi à la construction d’églises, ici en Casamance. C’est la manière dont ce pays soutient le dialogue islamo-chrétien au Sénégal", a-t-il expliqué.

Abdu Djamanca, le coordonnateur adjoint du bureau des régions Centre et Ouest de l’Afrique à la TIKA, a salué la "coopération diversifiée et axée généralement sur des politiques sociales et le développement institutionnel" par la Turquie.

"Nous avons entamé des projets sociaux dans plusieurs villages. Et nous allons poursuivre ces initiatives, non seulement au Sénégal mais aussi dans d’autres pays", a assuré M. Djamanca.

La coopération turco-sénégalaise sera renforcée dans plusieurs domaines, a assuré cet agent de la TIKA, un expert en développement international, de nationalité bissau-guinéenne.

MTN/ESF