Kaffrine : 2.838 cartes d’égalité des chances déjà distribuées
APS
SENEGAL-SOCIETE

Kaffrine : 2.838 cartes d’égalité des chances déjà distribuées

Kaffrine, 22 sept (APS) – La direction de l’action sociale a déjà distribué 2.838 cartes d’égalité des chances dans la région de Kaffrine (centre), pour faciliter l’accès des bénéficiaires à plusieurs services sociaux, a appris l’APS mardi de sa cheffe.
 
‘’Au niveau de la région de Kaffrine, 2.838 cartes d’égalité des chances sont aujourd’hui distribuées. Globalement, nous avons 61.143 cartes distribuées au Sénégal’’, a indiqué la directrice générale de l’action sociale, Arame Top Sène.
 
Elle intervenait à un atelier régional sur les projets et programmes d’‘’autonomisation‘’ des groupes vulnérables à Kaffrine. 
 
Cette rencontre de deux jours, organisée par la direction générale de l’action sociale, a été présidée par Abou Bâ, adjoint du gouverneur de Kaffrine, chargé des affaires administratives de la région. 
 
Des chefs de service, des élus locaux, des autorités administratives, des représentants de la Fédération régionale des personnes handicapées et d’une association de veuves prennent part à l’atelier.
 
‘’Pour l’année 2020, nous avions prévu 20.000 cartes d’égalité des chances. Actuellement, nous avons distribué 8.000 cartes, il en reste 12.000 à distrbuer cette année’’, a détaillé Mme Sène. 

L’atelier ‘’permet d’évaluer l’ensemble des projets et programmes qui sont élaborés par la direction générale de l’action sociale et mis en œuvre dans les services déconcentrés’’, a-t-elle dit. 
 
‘’Il s’agit de voir quelles sont les améliorations à faire par rapport aux programmes que nous avons définis depuis 2012 et qui ont fait l’objet de 53 comités régionaux de développement (réunions administratives) entre 2012 et 2016’’, a expliqué Arame Top Sène. 
 
Selon elle, depuis 2012, la direction de l’action sociale a mis en place 44.902 projets socioéconomiques individuels et collectifs , pour un coût de 3,4 milliards de francs CFA.
 
‘’Nous voulons avoir les contributions des populations bénéficiaires de nos interventions, mais également recueillir les commentaires des autorités administratives et locales. Donc, c’est une manière de voir si les projets ont été bien mis en œuvre et d’améliorer les contraintes pour repositionner l’action au Sénégal’’, a-t-elle ajouté. 
 
‘’Beaucoup de projets et programmes ont été menés par l’action sociale depuis 2012 au Sénégal. Cet atelier va donc permettre d’évaluer ces projets exécutés dans la région entre 2015 et 2019’’, a expliqué Abou Bâ.

MNF/ASG/ESF