16 jours d’activisme pour éliminer les violences faites aux femmes et aux filles
APS
SENEGAL-SOCIETE

16 jours d’activisme pour éliminer les violences faites aux femmes et aux filles

Dakar, 24 nov (APS) – La Campagne des 16 jours d’activisme pour l’élimination des violences faites aux femmes et aux filles, lancée vendredi à Dakar, vise à renforcer le plaidoyer pour la mise en œuvre des politiques et programmes en faveur de l’amélioration des conditions de vies des femmes et des autres groupes vulnérables, a appris l’APS.

"Nous voulons susciter une grande mobilisation des acteurs pour réfléchir sur la question des violences faites aux femmes et aux filles et agir ensemble pour les éliminer à travers la mise en œuvre du Plan d’action national de lutte contre les violences basées sur le genre’’, a indiqué la présidente du Comité de lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles, Penda Seck Diouf.

Elle s’exprimait lors du lancement de la campagne dont le thème est : ‘’Ne laisser personne pour compte : mettre fin à la violence contre les femmes et les filles.’’

’’Les femmes violentées dans les ménages sont les plus grandes victimes des violences. A cela s’ajoute la persistance de certaines pratiques néfastes telles que les mariages précoces et les mutilations génitales’’, a dit Penda Seck Diouf.
 
Selon elle, les violences faites aux femmes et aux filles se produisent à un rythme impressionnant. ‘’ A Diourbel, le taux de violences faites aux femmes et aux filles a atteint 72 %, remportant la première place au niveau national’’, a relevé Mme Diouf.
 
Elle souligne que si aucun groupe de femmes ou de filles n’est à l’abri, certaines font face à davantage de risques et de vulnérabilités.
 
‘’Identifier les femmes et les filles les plus marginalisées est une étape essentielle pour pourvoir les atteindre et répondre efficacement à leurs besoins. Chacun a le droit de vivre sa vie sans violence ou menace de violence’’, a-t-elle estimé.
 
Procédant au lancement de la campagne des 16 jours, le ministre de la Femme, de la Famille et du Genre, Ndèye Saly Diop Dieng, a rappelé que tout au long de la campagne, des activités stratégiques de mobilisation, de sensibilisation et de plaidoyer seront menées.
 
A ce titre, elle a ajouté qu’un calendrier national sera élaboré pour le recensement des activités prévues pour renforcer l’engagement du gouvernement, des collectivités locales et des bailleurs de fonds à mettre plus de ressources pour le financement des stratégies, en vue de l’élimination des violences faites aux femmes et aux filles.

SDI/ASG