15 milliards de l’UE pour la sécurité, le transport et la compétitivité
APS
SENEGAL-UE-FINANCEMENT

15 milliards de l’UE pour la sécurité, le transport et la compétitivité

Dakar, 30 mars (APS) - L’Etat et la délégation de l’Union européenne au Sénégal ont signé, vendredi à Dakar, trois conventions de financement de plus de 15 milliards de FCFA pour la sécurité intérieure, le transport et le Programme pour la compétitivité en Afrique de l’Ouest (PCAO).
 
Ces conventions ont été paraphées par le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ et l’ambassadeur de l’Union européenne au Sénégal, Joaquin Gonzalez-Ducay.
 
"Le premier financement d’un montant de 6,5 milliards de FCFA porte sur le programme de coopération pour la sécurité intérieure entre le Sénégal et l’Union européenne", a dit Amadou Bâ.
 
Il a soutenu que l’objectif de cette première convention qui entre dans le cadre des projets du 11ème Fonds européen de développement (FED) est de "prévenir et réduire les facteurs de déstabilisations internes et externes de l’Etat du Sénégal pour préserver son potentiel de développement".
 
Le programme, selon M. Bâ, va couvrir tout le territoire national et permettra d’améliorer l’efficience, l’efficacité et la redevabilité des services de sécurité intérieure pour lutter contre les grandes menaces.
 
Le deuxième financement porte sur un projet régional de gouvernance transport d’un montant de 2,6 milliards de FCFA qui vise à "contribuer à l’amélioration de la pérennité et de la sécurité du Système régional de transport routier".
 
"Il permettra également de renforcer les capacités institutionnelles et de gestion administrative des Agences sous tutelle et d’améliorer le réseau régional", a expliqué le ministre, annonçant que la dernière convention porte sur le projet d’appui à la compétitivité de l’Afrique de l’Ouest. 
 
Ce projet est financé à hauteur de de 5,9 milliards de F CFA pour contribuer à la transformation structurelle de l’économie par la production de biens et services compétitifs à plus haute valeur ajoutée.
 
Le projet vise, de manière spécifique, a poursuivi le ministre, à améliorer la compétitivité et l’intégration commerciale des entreprises et des différents acteurs bénéficiaires intervenant dans les filières mangue, oignon et le sous-secteur des TIC. 
 
Selon l’ambassadeur de l’Union Européenne au Sénégal, cet appui fait partie d’un programme plus vaste de 80 milliards de FCFA à travers lequel Bruxelles appuie la compétitivité dans toute la région CEDEAO.


SK/OID/ASB