’’Pétrole et gaz ne doivent pas être sources de conflits’’ (Niasse)
APS
SENEGAL-HYDROCARBURES

’’Pétrole et gaz ne doivent pas être sources de conflits’’ (Niasse)

Dakar, 14 oct (APS) – Les découvertes de gaz et de pétrole ne devraient pas être une source de conflits, les Sénégalais ayant vécu depuis l’indépendance avec un sens élevé de la conscience de leur propre destin, a indiqué vendredi le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse.

‘’ (…) Sans pétrole et sans gaz, le Sénégal, depuis son accession à l’indépendance nationale, a tenu le cap. Les Sénégalais ont vécu et survécu dans la foi, avec dignité et un sens élevé de la conscience qu’ils ont prise de leur propre destin’’, a-t-il dit.

S’exprimait au terme de l’ouverture de la session unique de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse a invité les Sénégalais à ne pas ‘’tomber dans le piège des miroirs aux alouettes’’. ‘’Prenons garde de tomber dans le piège des miroirs aux alouettes et de l’idée prématurée selon laquelle un eldorado étincelant nous attend au bout des recherches, et va mettre fin à nos soucis, en matière de développement’’, avertit M. Niasse.

‘’Sans aucun doute, avoir du pétrole et du gaz, c’est souhaitable et c’est bien mais attention, chers Compatriotes ! Car, disposer de ces gisements et redoubler d’ardeur dans le travail, c’est encore mieux’’, a-t-il conseillé.

Moustapha Niasse a rappelé les différentes crises politiques et économiques que les Sénégalais ont surmontées depuis les indépendances. ‘’Et cela, malgré les affres du sous-développement, les crises qui frappent le monde dans le domaine de la production de biens et de services (…)’’.

Selon lui, la plupart des pays développés ont porté la charge des ressources minérales pendant des décennies, de construire la base d’Etats viables, de créer et de protéger des institutions respectant les droits humains et les libertés qui s’y attachent.

"Et, les pays du Sud, dont le Sénégal fait partie, ont également eu, plus d’un demi-siècle durant, à relever les défis de la recherche du progrès dans la paix et sans contraintes, ce défi s’accompagnant, nécessairement, de politiques publiques à conduire et à rendre efficaces, dans un environnement qui n’a pas été toujours facile’’, a-t-il fait remarquer. 

Il rappelle que le fait de disposer de pétrole et de gaz n’a pas été synonyme de règlement des problèmes pour certains des pays qui sont dotés de ces ressources. ‘’Dieu nous a donné d’autres ressources naturelles et nous l’avons toujours géré avec responsabilité. Faisons pareille avec le pétrole et le gaz’’, a exhorté Niasse.

’’C’est que la question du pétrole-malédiction et celle du pétrole-bénédiction, relèvent et l’expérience l’a prouvé, du génie créateur des peuples et des dirigeants des pays producteurs, pour faire les choix qui conviennent, quand vient le temps des décisions’’, a dit le président de l’Assemblée nationale.

Moustapha Niasse invite plutôt les autorités publiques à former, sans tarder, les élites et les acteurs techniciens qui s’investiront, avec une maîtrise confirmée, dans la gestion, à tous les niveaux, de ces ressources naturelles. 

SDI/OID/ASG