Inondations : Moustapha Niasse précise la feuille de route de la mission d’information de l’Assemblée nationale
APS
SENEGAL-INSTITUTIONS

Inondations : Moustapha Niasse précise la feuille de route de la mission d’information de l’Assemblée nationale

Dakar, 17 sept (APS) - Le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, a tracé la feuille de route de la mission d’information du bureau de l’Assemblée nationale sur le Plan décennal de lutte contre les inondations. 
 
Dans une déclaration parvenue mardi à l’APS, la direction de la communication de l’Assemblée nationale annonce qu’une mission d’information a été mise sur pied par l’institution parlementaire, à la suite d’une réunion de son bureau. 
 
Dans un communiqué transmis jeudi à l’APS, Moustapha Niasse déclare que la mission ‘’doit avoir des objectifs précis, conformément aux dispositions de l’article 49, notamment dans son 3e alinéa’’. Ce dernier stipule que ‘’la mission d’information porte sur un objet donné et vise à apporter aux députés des réponses précises à des problèmes qui les préoccupent dans l’exercice de leurs activités’’. 
 
Le président de l’Assemblée nationale souligne que ‘’c’est dans cet esprit qu’il convient de prendre connaissance de tous les aspects du dossier des inondations, en maîtrisant les données techniques et les prévisions, en procédant à un état des lieux exhaustif, avant de formuler des recommandations précises’’.
 
Il explique que c’est pour cette raison que ‘’s’impose une revue documentaire portant sur ces points évoqués, en y incluant toutes les séquences du Plan décennal de lutte contre les inondations, les ressources mobilisées et l’état d’exécution’’. 
 
‘’Naturellement, insiste Moustapha Niasse, la mission d’information procédera à l’audition de tous les acteurs concernés, les ministres, les directeurs généraux et les hauts fonctionnaires, dans un cadre approprié, conformément aux dispositions du règlement intérieur de l’Assemblée nationale.’’
 
Le président de l’Assemblée nationale a également insisté sur la nécessité d’une démarche scientifique, expliquant qu’’’il s’agit de comprendre un phénomène qui a déjà fait l’objet de travaux d’experts, à l’échelle de la planète’’. ‘’A cet égard, il serait utile d’examiner les recommandations de la COP 21, qui ont notamment porté sur le pacte vert, le réchauffement de la planète, les changements climatiques et leurs conséquences’’, a-t-il suggéré.
 
Au terme de cela, déclare-t-il, ‘’les visites de terrain devront être organisées, avec le recours à l’expertise nationale, en amont et en aval’’.
 
‘’Les nécessaires recommandations qui seront consignées dans le rapport devront tenir compte, entre autres, des nouvelles données induites par les pluies diluviennes exceptionnelles des 5 et 6 septembre 2020’’, a-t-il recommandé, indiquant que ‘’le rapport sera partagé avec les députés’’.
 
M. Niasse ajoute que le rapport devra être déposé auprès du chef de l’Etat au plus tard le 31 octobre 2020. Un travail au terme duquel l’Assemblée nationale aura rempli ses missions liées au contrôle de l’action gouvernementale et à l’évaluation des politiques publiques, conformément aux compétences qui lui sont dévolues par la Constitution et son règlement intérieur.
 
‘’Lorsque le rapport de la mission d’information aura été déposé, et que l’ensemble des députés en auront pris connaissance, une séance plénière de l’Assemblée nationale sera consacrée au dossier des inondations. A cette occasion, tous les ministres concernés seront présents et répondront aux questions des députés’’, souligne le communiqué. 
 
La mission d’information est ‘’composée de la majorité, de l’opposition et des non-inscrits. Ses membres sont issus de la commission du développement durable et de la transition écologique, de la commission de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat, des infrastructures et des transports’’.
 
La commission des finances et du contrôle budgétaire, celle de la population, de la santé, des affaires sociales et de la solidarité nationale en sont également membres.
 
Selon la déclaration reçue mardi de l’Assemblée nationale, cette mission d’information sera dirigée par un président, un vice-président et un rapporteur. Elle comptera une quinzaine de députés et ‘’pourra recourir à l’expertise nationale’’.


ASG/ESF