APS
SENEGAL-LEGISLATIVES-CAMPAGNE

"Baol Force" prédit la victoire de Benno Bokk Yaakaar

Dakar, 19 juil (APS) - Le président du mouvement de soutien politique "Baol force", El Hadji Abdoulaye Faye dit "Ass" a promis, mercredi, la victoire de Benno Bokk Yaakaar (BBY) pour les élections législatives de 2017 et du président Macky Sall à la présidentielle de 2019.

 
"Nous travaillons à ce que ces victoires ne souffrent d’aucune contestation parce que le Président Sall a travaillé et mérite de poursuivre en toute quiétude ses réalisations, notamment avec le PUDC qui aide beaucoup le monde rural" a-t-il dit dans un entretien avec l’APS.
 
D’ailleurs, a-t-il expliqué, "si le président Macky Sall réalise la route Bambey-Ngaye Mekhé, il pourra ne pas battre campagne pour l’élection présidentielle de 2019".
 
Cela est d’autant vrai que "la construction de cette route va permettre aux commerçants d’avoir un gain de temps dans leur activité et ils pourront facilement écouler leurs marchandises".

"La construction de cette route va permettre économiquement à la localité de se développer, mais aussi de freiner la migration" a estimé M. Faye qui fait remarquer que "le président Sall est un chef d’équipe, un capitaine qu’il faut soutenir dans ses actions".

"Depuis son arrivée au pouvoir, les villages du département de Bambey ont des forages et nous commençons à avoir de l’électricité. Ce que nous n’avions pas avant", a dit El Hadji Abdoulaye Faye, rentré au bercail après 20 ans passés aux Etats-Unis.

Le mouvement "Baol force" veut, a-t-il indiqué, au-delà de la politique, "fédérer les Baol-Baol de Dakar et d’ailleurs pour participer à l’essor de la région de Diourbel en général et de Baba Garage en particulier".
 
"La quasi-totalité des fils du Baol ont épousé notre concept et y ont adhéré", a dit Ass Faye, soutenant que le mouvement regroupe des avocats, des médecins, des professeurs d’université "prompts à aider les autres".

"Notre mouvement est une plateforme qui se veut le premier parent du membre qui a besoin d’assistance juridique, judiciaire, sanitaire, dans l’éducation, etc." a-t-il souligné.
 
El Hadji Abdoulaye Faye qui a déploré la violence politique a souligné que "les élections passent, notre identité de sénégalais demeure. C’est pourquoi il est important que nous sachions que notre pays n’a pas besoin de violence en ce moment, mais plutôt d’être construit par chacun d’entre nous".

LTF/PON