Aliou Sall démissionne de la Caisse des dépôts et de consignations
APS
SENEGAL- ENERGIE-POLITIQUE

Aliou Sall démissionne de la Caisse des dépôts et de consignations

Dakar, 24 juin(APS) - Le maire de Guédiawaye Aliou Sall a annoncé lundi sa démission de son poste de directeur de la Caisse des dépôts et de consignations (CDC) pour, dit-il, dans une déclaration publiée sur sa page facebook, "laver [son] honneur sali’’.

Alors qu’il devait faire une déclaration dans les locaux de sa mairie, l’ex-patron de la CDC s’en vu empêché par ses sympathisans et des militants de son parti, l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir). Opposés à sa démission, ces derniers se sont en effet fortement mobilisés devant l’entrée de l’institution municipale pour lui en bloquer l’accès. Aussi a-t-il dû se résoudre à publier sa déclaration sur sa page facebook.

Sous le feu des critiques depuis la parution d’un documentaire de la BBC selon lequel il aurait reçu des pots-de-vie dans le cadre de l’octroi d’un contrat pétrolier à l’homme d’affaires roumain Frank Timis, il a finalement choisi de jeter l’éponge.

‘’Pour dire enfin, que, fort de la conviction profonde que demain il fera jour, et que la lumière finira d’avoir raison des ténèbres, je prends ici devant vous la décision de donner ma démission de la tête de la Caisse de Dépôts et de Consignations à compter de ce jour’’ , a-t-il écrit dans sa déclaration.
 
Dans une enquête, le média britannique BBC a fait état d’allégations de corruption impliquant Aliou Sall, le frère du président de la République dans l’octroi d’un contrat pétrolier à l’homme d’affaires roumain Frank Timis. 
 
Intitulé "Sénégal : Scandale à 10 milliards", ce documentaire publié le 3 juin dernier affirme démontrer comment la société de Frank Timis s’était vue retirer puis réattribuer son autorisation après l’accession au pouvoir du président actuel Macky Sall, en mars 2012.
 
Le film de la BBC cite notamment un paiement d’un montant de 250.000 dollars, soit 146 millions de francs CFA, destiné à la société Agritans Sarl qui aurait appartenu à Aliou Sall, frère du président Macky Sall, présenté comme un facilitateur de Frank Timis de Timis Corporation pour l’attribution de contrats d’exploitation. 
 
Cette somme représenterait, selon un courriel, des taxes de la société offshore de Timis dues, à l’origine, à l’Etat sénégalais.
 
Des paiements sont également cités, qui auraient été accordés à Aliou Sall par Pétrotim pour des services de consultance. 
 
‘’Je tiens donc à répondre cette fois-ci par les actes parce qu’il est aussi de mon devoir, pour le présent comme pour l’avenir, pour ne pas dire pour l’histoire tout court, il est de mon devoir de laver mon honneur sali, de protéger les miens qui sont aujourd’hui encore plus touchés que moi dans leur chair et dans leur esprit’’, a expliqué le maire de Guédiawaye.
 
Il a justifié son choix de démissionner en soulignant que c’est ‘’ à la fois un problème de justice, de dignité mais aussi de responsabilité’’.
 
‘’Monsieur Le Président de la République qui, au-delà du même sang que nous partageons, sait, mieux que quiconque, dans quel moule de vertu, de sagesse et d’humilité nous avons été éduqués ensemble et qui m’a témoigné sa confiance pour assumer une charge publique, comprend les actes que je pose en ce moment précis. Permettez-moi ici de lui renouveler mes remerciements les plus sincères", a-t-il ajouté. 

Dans le même temps, je peux vous assurer, mes chers amis, que je prends date pour l’avenir, parce que je reste persuadé que cette épreuve rendra beaucoup de service à mon peuple dans le futur’’, a souligné le frère du président Sall.
 
‘’Elle aura en effet le mérite, j’en suis sûr, de montrer à la face du monde les vrais visages de ceux qui salissent la noblesse de la politique sous des dehors de serviteurs du peuple’’, a ajouté Aliou Sall.

BHC/ASG