Abdoulaye Diouf Sarr : ’’Je mesure l’énormité du défi qui m’attend’’
APS
SENEGAL-GOURVERNEMENT-SANTE

Abdoulaye Diouf Sarr : ’’Je mesure l’énormité du défi qui m’attend’’

Dakar, 15 sept (APS) - Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a dit vendredi, "mesurer l’énormité du défi’’ qui l’attend dans ses nouvelles fonctions et promis de se consacrer à sa mission "sans appréhension’’.

‘’Je mesure l’énormité du défi, je sais que c’est un sacerdoce et c’est sans appréhension que je me consacrerai à ma mission’’, a-t-il notamment déclaré lors de la cérémonie de passation de service avec son prédécesseur, Awa Marie Coll Seck, au ministère de la Santé et de l’Action sociale.

La cérémonie a enregistré la présence de parlementaires, des directeurs et chefs de service de ce département, de membres de la famille des deux ministres et de l’ancien ministre de la Santé, Mamadou Diop.
 
Abdoulaye Diouf Sarr a souligné qu’il s’agira, entre autres, pour lui d’améliorer l’état de santé des Sénégalais et de bâtir une véritable cohésion au bénéfice notamment des couches les plus faibles.
 
‘’A cet effet, a-t-il confié, je travaillerai avec toutes les compétences et m’appuierai sur les hommes et femmes dévoués, loyaux et au service de la noble mission qui nous attend.’’
 
A l’endroit de son prédécesseur, elle a dit : ‘’(…) avec vous, le secteur de la santé a enregistré des acquis considérables ces cinq dernières années, avec notamment de belles performances réalisées dans la santé et l’action sociale’’.
 
Des performances similaires ont aussi été enregistrées "en matière d’infrastructures et d’équipements, de prévention, de prise en charge des malades et d’assistance aux personnes en situation de vulnérabilité’’, a relevé Abdoulaye Diouf Sarr.
 
Selon lui, ces réalisations qui portent la marque d’Awa Marie Coll Seck, sont une contribution essentielle à l’atteinte des objectifs du Plan Sénégal Emergent (PSE).
 
Le ministre sortant, Pr Awa Marie Coll Seck, a pour sa part tenu à rendre hommage aux partenaires techniques et financiers, aux partenaires sociaux, mais également au personnel de santé qui sont, dit-elle, dans ‘’un secteur extrêmement difficile’’.
 
Selon elle, l’école sénégalaise a formé d’éminents professionnels dans le secteur de la santé et à tous les niveaux de la pyramide sanitaire, qui attendent un recrutement et qu’il faut orienter dans les zones les plus déshéritées et reculées.
 
‘’Il faut un plateau technique relevé, permettant à toutes les populations, surtout de la périphérie, de bénéficier de soins de santé de qualité’’, a-t-elle conseillé à son successeur.
 
Elle a tenu à s’excuser auprès des personnels de santé pour avoir pris le temps de beaucoup d’entre eux pour les nécessités du travail. ‘’Vous avez toujours répondu présent, avec beaucoup d’abnégation’’ leur a-elle dit.
 
Elle a également dit au ministre entrant qu’elle était très heureuse de partir, parce qu’étant rassurée que c’est une personne compétente qui la remplace. ‘’Je vais aussi pouvoir être plus disponible pour ma famille, mon époux, mes enfants et mes petits-enfants’’, a-t-elle dit.
 
‘’Le président de la République m’a voulu à ses côtés comme ministre d’Etat, mais je puis vous assurer que je ferai le maximum pour l’appuyer, avec plus de recul et avec tous les conseils nécessaires’’, a aussi dit Awa Marie Coll Seck.

LTF/ASG/OID