Sandiara : vers un plan d’occupation des sols et d’urbanisation de l’espace
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-URBANISME

Sandiara : vers un plan d’occupation des sols et d’urbanisation de l’espace

Sandiara (Mbour), 7 sept (APS) – Les autorités municipales de Sandiara (Mbour, ouest) sont en train de travailler à la mise en place d’un plan stratégique d’occupation des sols et d’urbanisation de l’espace communal pour les prochains 25 ans, en se basant sur une ‘’approche par résultat rapide’’, a appris l’APS.
 
 
Ce plan, soutenu par la Direction de l’urbanisme et de l’habitat, est un projet qui rentre dans le cadre du Plan Sandiara émergent (PSE). Il permet de répartir et d’organiser l’espace communal de Sandiara, qui a une superficie de 200 km2 et de réfléchir sur les futures zones industrielle, universitaire et scolaire, les zones agricoles et de pâturage, entre autres, a expliqué le maire de la ville.

Selon Serigne Guèye Diop, ‘’ce plan nous permettra, à terme, d’avoir un décret du Chef de l’Etat qui déclare toute cette zone de Sandiara d’utilité publique’’. Le but est que ’’dans les années à venir, nul ne puisse maintenant s’installer n’importe où, faire n’importe quoi’’, a-t-il souligné. Il s’agit aussi de ’’s’assurer surtout que l’économie de la zone est florissante et d’un développement harmonieux de l’agriculture, et que toutes les activités économiques puissent être développées’’.

Il s’exprimait mercredi lors du lancement officiel du plan d’urbanisme de détail de la commune de Sandiara, sous la présidence du préfet du département de Mbour, Saër Ndao, et du directeur de cabinet du ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, Yatma Guèye.

‘’Sans un plan d’urbanisation de détail et celui d’occupation des sols, vous avez des risques sociaux, d’accidents, d’inondation et d’expropriation des terres. C’est pour rationaliser l’espace, le rendre plus viable socialement et rendre le développement durable que nous avons voulu mettre en place un plan stratégique d’occupation des sols’’, a indiqué M. Ndao.

Selon le chef de l’exécutif départemental, ce plan stratégique va permettre de mieux gérer l’espace communal et d’éviter les occupations anarchiques qui règnent dans la plupart des collectivités locales du pays qui, à son avis, se doivent d’imiter cette initiative des élus locaux de la commune de Sandiara.

‘’Le peu d’espace que nous avons, nous devons apprendre à le gérer de façon efficiente et éviter les occupations anarchiques qui sont souvent suivies par des désencombrements qui, le plus souvent, [n’ont] pas l’effet escompté. Donc, l’idéal, c’est d’accompagner cette dynamique’’, estime Saër Ndao.

Précisant que ce plan s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des instructions du président Macky Sall dans le cadre du Plan Sénégal émergent (PSE), le directeur de cabinet du ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, Yatma Guèye, affirme que Sandiara veut ainsi éviter de rater le train de l’émergence.

‘’Gérer, c’est prévoir, autrement dit, prévenir et, donc, éviter les conséquences néfastes qu’on connues nos villes et nos agglomérations. Nous ne devons donc plus tomber dans certains travers qui nous ont valu des occupations anarchiques, des bidonvilles, des inondations, bref une mal-urbanisation qui ne nous garantit point un cadre et des conditions d’une vie décente’’, a dit M. Guèye. 

ADE/ASG