Momar Guèye :
APS
SENEGAL-COLLECTIVITE-DEVELOPPEMENT

Momar Guèye : "Pas de développement sans des territoires viables’’

Saint-Louis, 3 oct. (APS) - Momar Guèye, conseiller technique du ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement du territoire a souligné jeudi à Saint-Louis que le développement du Sénégal ne peut se concevoir ‘’sans des territoires forts, viables et compétitifs’’ et ‘’porteurs de croissance durable au niveau de chaque département’’.
 
Le Sénégal s’est engagé dans des réformes majeures, avec l’Acte 3 de la décentralisation, faisant en sorte que ‘’la territorialisation des politiques occupe une place très importante dans le Plan Sénégal émergent (PSE)’’, la stratégie de développement du président Macky Sall, a rappelé M. Guèye. 
 
Il intervenait lors de l’ouverture de la première édition du cadre de concertation pour l’industrialisation des territoires du Sénégal, sous le thème : ‘’Quels défis pour l’industrialisation des territoires au Sénégal ?’’.
 
Il estime que le Pôle Nord, avec les régions de Saint-Louis, Matam et Louga, peut s’appuyer sur ‘’les potentialités économiques, comme l’agriculture, la pêche, l’agro-sylvo-pastoralisme et les récentes découvertes pétrolières et gazières, représentant des atouts indéniables pour amorcer un développement économique de ces territoires’’.
 
Le président de l’association pour le développement territorial de concertation du nord (ADTCN), Bara Diop, soutient que la tenue du forum a permis de ‘’jeter les bases d’une forte adhésion des experts, des chercheurs, opérateurs économiques, ingénieurs, économistes, sociologues, cadres retraités, environnementalistes et la société civile’’.
 
Il pense que cela permettra de mettre en place un plan d’action au niveau de la zone nord, afin ‘’qu’elle retrouve sa reconstruction naturelle, de pôle économique viable’’.
 
Selon lui, ‘’le développement économique viable passe naturellement par une industrialisation porteuse de croissance économique et de richesse’’. Il indique que ‘’l’ADTCN s’engage à créer les conditions, afin d’accélérer le développement industriel inclusif et durable de la zone nord’’.
 
Il annonce que la plateforme d’échange des acteurs du développement va désormais inscrire son action dans ‘’la transformation structurelle de la zone nord, par l’industrialisation, la mise en œuvre de partenariats stratégiques, ainsi que le renforcement de capacité des acteurs, pour l’accès aux connaissances’’.

BD/ASG/MD