Politiques territoriales, une plus-value à la bonne gouvernance (conseiller HCCT)
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-GOUVERNANCE

Politiques territoriales, une plus-value à la bonne gouvernance (conseiller HCCT)

Dakar, 26 nov (APS) - ’’L’évaluation des politiques territoriales au regard du développement durable’’ pourrait représenter ‘’une plus-value’’ à la dynamique de bonne gouvernance engagée par les pouvoirs publics, a affirmé le président de la commission de l’environnement, des ressources naturelles et des industries extractives du Haut Conseil des collectivités territoriales (HCCT), Chérif Habib Aidara.
 
‘’Il est important de relever que l’évaluation des politiques territoriales au regard du développement durable serait une plus-value à la présente dynamique’’, a-t-il indiqué.
 
 Selon lui ’’les besoins de méthodologie pour rendre opérationnels des principes du développement durable (DD) restent manifestes pour accompagner les initiatives des acteurs’’, a-t-il indiqué.
 
M. Aidara, qui est par ailleurs maire de Bonconto (département Vélingara) et ancien diplomate au Maroc, s’entretenait avec l’APS, mercredi, à la fin d’une session de sensibilisation et de partage sur ’’les techniques et outils d’évaluation des politiques environnementales’’.
 
L’atelier avait pour objectif de ’’susciter de nouvelles attitudes visant à évaluer l’action du gouvernement sur les questions environnementales et institutionnaliser le recours aux évidences scientifiques dans l’évaluation des politiques environnementales’’.
 
‘’En raison de l’importance de l’évaluation dans le processus démocratique, l’évaluation des politiques publiques constitue un champ spécifique d’expérimentation des chantiers de l’Etat’’, a indiqué M. Aidara.
 
L’ancien diplomate a rappelé que le président de la République, Macky Sall, a ‘’ordonné une réforme constitutionnelle contribuant au renforcement des moyens de contrôle du parlement par l’évaluation des politiques publiques’’.
 
‘’Le Président Macky Sall, à travers cette réforme, honore non seulement vos missions, mais impulse un impératif assez particulier des politiques publiques, surtout celles environnementales qui doivent faire l’objet d’évaluation’’, a fait valoir M. Aidara.
 
Conformément aux dispositions de la Loi organique n° 2016-24 du 14 juillet 2016, a-t-il indiqué, le Haut Conseil des collectivités territoriales participe à l’évaluation des politiques de décentralisation, de développement et d’aménagement du territoire.
 
Le maire de Bonconto estime que l’Assemblée nationale et le HCCT peuvent jouer un rôle moteur en la matière.
 
Il dit accorder ‘’un intérêt majeur’’ aux échanges durant la rencontre qui, selon lui, pourra édifier sur les meilleurs outils et techniques d’évaluation des politiques publiques.
 
Le HCCT se veut une assemblée consultative qui complète l’architecture institutionnelle afin d’accompagner le processus de développement des territoires. Il intervient, opportunément, dans la formation d’avis qui reflètent les préoccupations des populations.

SG/SBS/ASG