Ndoffane bénéficiaire du PACASEN après l’adoption de son compte administratif
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES

Ndoffane bénéficiaire du PACASEN après l’adoption de son compte administratif

Ndoffane, 30 oct (APS) - Le conseil municipal de Ndoffane a adopté à l’unanimité, mardi, son compte administratif, donnant ainsi la possibilité à cette commune de bénéficier du Programme d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal (PACASEN) pour un montant de 309 millions de francs CFA, a constaté l’Aps.
 
"Ce financement servira à l’aménagement du marché central, à la construction de murs d’écoles, à l’aménagement intérieur du stade municipal et à l’extension du réseau électrique et d’eau", a indiqué à la presse le maire Mame Samba Ndiaye. 
 
Le deuxième point soumis au vote des conseillers portait sur "la délibération d’une superficie de 19.314 mètres carrés, en collaboration avec le cadastre et le sous-préfet, pour la construction, par un promoteur, d’environ 70 logements dans la commune de Ndoffane", a-t-il souligné.
 
Il a ajouté qu’il a été soumis à l’appréciation des conseillers, qu’un jardin public d’environ 1000 mètres carrés soit baptisé "Keur Seynabou ", en hommage à la chanteuse Seynabou Niang, citoyenne de la commune de Ndoffane à qui l’on doit la mythique chanson "Tasbaski".
 
Ce jardin sera équipé d’un terrain de pétanque, d’un espace des arts et d’une cafétéria pour servir d’aire de détente à la population de Ndoffane. 
 
Le nom "Keur Seynabou", qui lui est attribué, est une façon de rendre hommage à Seynabou Niang, une grande diva qui a ‘’fait connaître la commune de Ndoffane au niveau national et international’’, a-t-il expliqué.
 
 
Il a saisi l’occasion pour informer les conseillers municipaux d’un projet d’assainissement avec la construction d’infrastructures de traitement de déchets et le recrutement de 100 personnes pour sa mise en œuvre. 
 
"Nous avons reçu aujourd’hui des partenaires de l’école d’ingénieurs de Nancy (France), qui avaient dans le passé électrifié le village de Médina Ndaowéne et qui sont là pour l’électrification de deux autres villages de la commune, à savoir Keur Samba Ngouffa et Malo Malo," a informé le maire. 
 
L’absentéisme " répétée" de certains conseillers municipaux est souvent revenue dans les interventions des membres du conseil municipal. Ces derniers réclament l’application des textes qui permettent de les remplacer par leurs suppléants. 

AFD/AMD/ASG