Mbour : Médine-Extension réclame un accès à l’eau et à l’électricité
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-DOLEANCES

Mbour : Médine-Extension réclame un accès à l’eau et à l’électricité

Mbour, 11 avr (APS) – Les habitants du quartier Médine-Extension de la commune de Mbour (ouest), par la voix de leur porte-parole, Ousmane Sow Faye, ont sollicité de l’Etat et des autorités municipales de l’eau potable et de l’éclairage public, entre autres services sociaux de base.

"Depuis plus de quinze ans que nous sommes dans ce quartier, nous n’avons encore ni eau ni poste de santé et nous souffrons également de l’absence de l’éclairage public avec tout ce que cela comporte comme risque d’insécurité avec des cas récurrents d’agression’’, a confié M. Faye à la presse, mardi.

"Non seulement nos femmes, nos sœurs et nos mamans font, tous les jours, des pieds et des mains pour pouvoir s’approvisionner en eau potable, mais même pour la prise en charge des populations locales, c’est la croix et la bannière, un véritable casse-tête pour les chefs de famille, obligés de dépenser beaucoup d’argent pour avoir de l’eau potable’’, a-t-il regretté.

Dans ce quartier situé à la périphérie de Mbour, à quelques encablures de la commune de Malicounda, les populations sont obligées de parcourir plusieurs kilomètres pour leur prise en charge médicale, a-t-il expliqué. 

Il juge "paradoxalement incrompréhensible d’être dans une ville et de vivre comme si c’était dans la zone rurale". "Ici, nous manquons presque de tout, parce que laissés à nous-mêmes dans les politiques de développement de la municipalité", s’est désolé M. Faye, également commissaire aux comptes de l’Association des parents d’élèves (APE) du quartier. 

Selon lui, "malgré les efforts des populations locales [et] de l’Education [nationale], qui ont permis d’avoir six salles de classe’’, des abris provisoirs subsistent toujours.

En réponse à sa sortie, le deuxième adjoint au maire de Mbour, Abdoulaye Bayati Babou, indique que des actions sont prévues pour l’électrification du quartier. Il signale à ce propos l’installation, en cours, de poteaux électriques, dans le cadre d’un programme de la commune de Mbour qui va prendre en charge toute la ville.

"Il faut comprendre que les moyens de la commune sont limités. Mais, il y a six mois, le ministre de l’Energie et de la Promotion des énergies renouvelables, Thierno Alassane Sall, a parlé d’une enveloppe de 1,5 milliard de francs CFA pour l’extension du réseau électrique dans la région de Thiès, qui va profiter aux départements de Tivaouane et Mbour’’, a assuré M. Babou.

Il estime qu’il faut une mutualisation des moyens de l’Etat et de la commune pour réaliser de "vrais investissements".

Il a assuré que la commune de Mbour essaie "tant bien que mal de faire quelque chose pour l’électrification de tous [ses] quartiers".

"Seulement, le budget de la mairie est très insignifiant. C’est pourquoi nous demandons à l’Etat d’appuyer la commune, parce que depuis l’avènement du président Macky Sall, aucun investissement n’a été fait dans la commune de Mbour par l’Etat, contrairement à d’autres localités ’’, a relevé l’élu local dans un entretien téléphonique avec l’APS.

D’après Abdoulaye Bayati Babou, "les problèmes de Médine-extension sont aussi ceux des autres quartiers périphériques de la commune de Mbour’’.

Ces quartiers ont besoin aussi d’un certain nombre d’infrastructures sociales de base pour le bien-être des populations locales qui ont des problèmes d’eau et d’électricité, entre autres, a-t-il reconnu, invitant l’Etat et les partenaires au développement à les appuyer.

ADE/ASG/OID