Chaque année, le PPC/PNDL exécute son plan de travail à 100% (responsable)
APS
SENEGAL-COLLECTIVITE-DEVELOPPEMENT

Chaque année, le PPC/PNDL exécute son plan de travail à 100% (responsable)

Saly-Portudal (Mbour), 5 sept (APS) – Les responsables du Projet pistes communautaires en appui au Programme national de développement local (PPC/PNDL) ont salué vendredi les performances de ce projet qui, chaque année, ’’exécute son plan de travail à cent pour cent’’.

 
‘’Chaque année, tout le plan de travail du PPC/PNDL est exécuté à 100%. Ce qui est très encourageant dans le cadre de l’amélioration des performances des collectivités territoriales’’, a magnifié Mamadou Thiaw, secrétaire exécutif de ce programme, félicitant le directeur du Centre de formation et de perfectionnement des travaux publics (CFPTP), Djibril Thiaw et son équipe.
 
D’après Mamadou Thiaw, en cinq ans, le PPC/PNDL a formé 218 élus locaux sur la maîtrise d’ouvrage des pistes rurales, 409 Agents des Agences régionales de développement (ARD) sur une vingtaine de thématiques et 498 agents des services techniques déconcentrés.
 
Il s’agit des agents de la Direction des routes, du Pool des marchés publics, de la Direction de l’environnement et des établissements classés, de l’Ageroute et des secrétaires municipaux, a précisé M. Thiaw, au terme d’une formation de formateurs sur la maitrise d’ouvrage des infrastructures routières.
 
Aussi, 770 tâcherons ont été formés sur les techniques d’entretien et de prévention des dégradations, avec le Projet de Désenclavement des Zones de Production en appui au PNDL (PDZP/PNDL). 
 
Le PDZP/PNDL, sur la première année, a lui, permis de former 334 agents des ARD, Direction des routes, Ageroute, Secrétaires municipaux, élus locaux, a souligné Mamadou Thiaw. 
 
Pour sa part, le spécialiste de la formation et de la communication du PNDL, Ousseynou Touré, a fait savoir que les résultats satisfaisants enregistrés à mi-parcours par le PPC/PNDL justifient, dans une grande mesure, la ‘’volonté manifestée’’ par les partenaires techniques et financiers du Sénégal, notamment l’OFID et le FAD, de poursuivre l’expérience du PPC/PNDL, dans une ‘’phase plus aboutie’’ que constitue PDZP/PNDL. 
 
‘’Le coût total du projet, ‘’hors taxes et hors droit de douanes’’, est estimé à 30,67 milliards F CFA. 
 
’’Le prêt FAD contribue à hauteur de 15,5 milliards, le gouvernement participe pour 3,06 milliards en dehors des droits de douane et taxes à sa charge, le Fonds OPEP est attendu pour un cofinancement de 10,7 milliards et les collectivités locales bénéficiaires supporteront 3% du coût projet, soit 1,34 milliard’’, a expliqué Ousseynou Touré.
 
 

ADE/MD