Le prise en main du volet formation du PDSZP/PNDL s’effectue normalement (ministre)
APS
SENEGAL-COLLECTIVITE-FORMATION

Le prise en main du volet formation du PDSZP/PNDL s’effectue normalement (ministre)

Saly-Portudal (Mbour), 5 sept (APS) – Le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des territoires, Oumar Guèye, a relevé vendredi que la prise en main du volet formation du Projet de désenclavement des zones de production en appui au Programme national de développement local (PDZP/PNDL) s’effectue ‘’normalement’’.

 
‘’La prise en main du volet formation du projet s’effectue normalement : 334 acteurs territoriaux, notamment des élus locaux, secrétaires municipaux, agents de services techniques déconcentrés et agences régionales de développement (ARD), dont 306 hommes et 28 femmes, ont pu suivre 7 modules répartis en 9 sessions prises en charge par des experts de haut niveau’’, a-t-il signalé. 
 
L’évaluation à chaud a permis de noter un ‘’taux de satisfaction de 90%’’ auprès des participants, a ajouté Oumar Guèye qui procédait, à Saly-Portudal (Mbour, ouest) à la clôture d’un atelier de formation des formateurs sur la maitrise d’ouvrage des infrastructures rurales, à l’initiative du PNDL et du Centre national de formation et de perfectionnement des travaux publics (CFPTP).
 
‘’Cette session de formation des formateurs vient à son heure et a revêtu un caractère pratique et opérationnel car les pistes rurales qui relient plusieurs communes appellent de nouveaux modes de partenariats autour des outils partagés et des instruments de travail collégiaux’’, a insisté le ministre.
 
Il a souligné qu’avec cette reprise des activités de formation, le PDZP et le CFPTP participent ‘’activement’’ à relever le niveau de performance du projet. 
 
Cette formation constitue, selon lui, ‘’surtout pour les praticiens du développement territorial’’, une ‘’opportunité de bonifier leurs capacités’’ dans un domaine ‘’complexe et dynamique’’, mais aussi, pour les techniciens, une ‘’source d’enrichissement et de croisement’’ de leurs expériences plurielles dans ce domaine précis. 
 
‘’J’invite tous les participants à réinvestir toutes les connaissances acquises dans leur milieu professionnel pour un accompagnement toujours utile aux collectivités territoriales’’, a lancé Oumar Guèye.
 
Il a remercié le président Macky Sall d’avoir bien voulu ‘’autoriser le recrutement de 140 agents’’ et la mise en œuvre du programme de réhabilitation des services déconcentrés de l’appui au développement local.
 
Ainsi, le ministre a invités ces services d’appui au développement local à poursuivre leurs efforts en matière d’animation du développement territorial, en plaçant la barre beaucoup plus haut en direction des collectivités territoriales pour le renforcement de la politique de décentralisation et de développement territorial de leurs régions d’accueil.
 
 
 

ADE/MD