Le PACASEN permet  ’’plus d’autonomie financière et de gouvernance aux communes’’ (ADM)
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-DEVELOPPEMENT

Le PACASEN permet ’’plus d’autonomie financière et de gouvernance aux communes’’ (ADM)

Saly-Portudal (Mbour), 24 mars (APS) – Le Programme d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal (PACASEN) permet aux communes de bénéficier de plus d’autonomie financière et de gouvernance pour prendre en charge leur propre développement, a assuré secrétaire général de l’Agence de développement municipal (ADM) Mamadou Wade.

‘’La mise en œuvre du PACASEN, accompagnera la mise en œuvre de l’Acte 3 de la décentralisation pour la restructuration des mécanismes de financement avec une innovation majeure extrêmement importante’’, a-t-il dit samedi à Saly-Portudal (Mbour).

Il prenait part à un atelier axé sur les modalités de mise en œuvre du Programme qui regroupe, entre autres les acteurs communautaires des communes et secrétaires municipaux de la ville de Pikine.

L’objectif de cette rencontre, est de renforcer la dynamique d’échanges entre la ville de Pikine et les communes du département, à partir d’une vision concertée de leur mission de planification afin d’articuler les plans de développement communaux (PDC) avec les plans de développement de la ville (PDV).

Il est prévu, selon M. Wade un décret portant sur une formule de répartition basée sur des ‘’critères objectifs et transparents’’ qui prennent en charge les questions d’équité territoriale mais aussi pour permettre aux communes les plus démunies de pouvoir disposer de ressources importantes pour la prise en charge de leur développement.

Le secrétaire général de l’ADM a évoqué la nécessité d’aller vers une dynamique de mutualisation de leurs ressources financières et de leurs compétences avec des projets communs pour ‘’optimiser’’ les investissements.

‘’La phase-pilote du PACASEN va démarrer avec une enveloppe de 130 milliards de francs CFA pour d’abord 123 collectivités territoriales, dont la ville de Pikine et les 16 autres communes pour une enveloppe de 20 milliards.

‘’L’idée est d’harmoniser nos interventions au niveau des projets d’investissements similaires puisque nous travaillons tous pour le département de Pikine’’, a indiqué le maire de la ville de Pikine Abdoulaye Timbo.

Il a listé des besoins en matière d’infrastructures de base, notamment dans les domaines de la santé, de l’éducation, des sports, entre autres

ADE/ ADL