La mairie de Tambacounda arrête son budget à 1,4 milliard FCFA
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-BUDGET

La mairie de Tambacounda arrête son budget à 1,4 milliard FCFA

Tambacounda, 14 mars (APS) - Le conseil municipal de Tambacounda a voté, mercredi, son budget 2018, arrêté à 1,4 milliard de francs CFA, soit une baisse de plus de 7% par rapport à l’exercice précédent, a constaté l’APS.


 
 
"Le budget s’équilibre en recettes et en dépenses à 1 473 427995 francs CFA, contre 1 597 940759 francs CFA en 2018, soit une baisse des prévisions de 124.5 12 764 francs CFA en valeur absolue et 7,79% en valeur relative", note le rapport du budget.
 
La baisse de ce budget voté à l’unanimité, moins une voix, se justifie, selon le maire, Mame Balla Lô, par le souci d’élaborer un budget "plus réaliste et sincère", comme la plupart des conseillers l’avaient souhaité lors des débats d’orientation budgétaire.
 
La sincérité du budget a été une des préoccupations des conseillers lors du débat d’orientation, note encore le document qui précise que "c’est la troisième fois consécutive que, dans une perspective d’élaborer un budget sincère, les conseillers municipaux revoient leur copie à la baisse". 
 
Le budget de la mairie de Tambacounda est passé de 1,706 milliard en 2016 à 1,629 milliard en 2017, avec de descendre encore à 1,473 milliard cette année. 
 
Sur ce budget, l’investissement représente 286,095 millions de francs CFA, le fonctionnement se fait la part belle, avec plus d’un milliard. Les opérations financières, estimées à 250 millions, occupent 23% du fonctionnement, suivi du cabinet du maire, avec 181,2 millions (15,5%) et du service secrétariat et bureaux, avec 178,9 millions, (14,92%).
 
Les prévisions de dépenses d’investissement s’élèvent 286,444 millions de francs CFA, dont 101,6 millions affectés au lotissement et aux travaux d’installations électriques.
 
Au nombre des investissements prévus par la commune, la construction du poste de santé de Gourel et des cimetières, pour 32 millions de francs CFA. Au plan de l’éducation, la construction des cases des tout-petits de Kothiarinding et de Diallobougou, ainsi que la réparation de salles de classes à l’école Kandioura Noba.
 

ADI/PON