La fiscalité rurale doit être revue, selon le directeur de l’ARD de Kaolack
APS
SENEGAL-DECENTRALISATION

La fiscalité rurale doit être revue, selon le directeur de l’ARD de Kaolack


Kaolack, 29 août (APS) - Le directeur de l’Agence régionale de développement de Kaolack (ARD), Mahmoud Diop, a estimé vendredi que la fiscalité rurale doit être revue pour permettre à ses bénéficiaires de jouer pleinement leur rôle.



’’Je pense que la fiscalité rurale doit être revue car dans certaines collectivités, il n’y a rien à fiscaliser’’, a t-il dit en marge de l’ouverture d’un atelier sur la gouvernance locale. M. Diop a signalé que ‘’pour les communes rurales, il n’y a que les marchés hebdomadaires, contrairement aux commune urbaines’’.


Selon lui, ‘’dans les communes rurales, les activités d’agriculture et de pêche ne sont pas fiscalisées et elles ont besoin de ressources pour mener leurs activités de développement au profit des populations’.


L’Etat a transféré des compétences sans transférer les ressources et certaines collectivités territoriales n’ont comme moyens que ceux versés par l’Etat, a dit M. Diop, notant que la réflexion est en cours concernant la fiscalité pour les départements.


Il invite les collectivités locales à user du marketing social pour attirer les investisseurs et faire face aux besoins de leurs mandants en profitant de la réforme qui leur confère des pouvoirs dans le sens d’aller démarcher des partenaires.


Cet atelier de deux jours regroupe des maires, présidents de départements, conseillers municipaux et départementaux, responsables des services financiers locaux, secrétaires municipaaux et secrétaires generaux de départements.

AMD/OID/ASG