Diourbel lance un projet d’érection de portiques à ses entrées
APS
SENEGAL-SOCIETE-COLLECTIVITES

Diourbel lance un projet d’érection de portiques à ses entrées

Diourbel, 6 oct (APS) - La mairie de Diourbel (centre) a lancé mercredi les travaux de réalisation de portiques aux différentes entrées de cette ville du centre du pays pour un coût global estimé à 250 millions de francs Cfa, a constaté l’APS.
 
Il s’agit, dans un premier temps, d’ériger trois portiques et, à terme, un quatrième pour un coût d’investissement de 250 millions de francs Cfa. La première phase de ce projet sera exécutée dans un délai de 6 mois, a notamment expliqué l’architecte en charge du projet, Cheikh Sadibou Diop.
 
Il intervenait à la cérémonie de lancement des travaux de réalisation des portiques de la RN vers Dakar et celui situé à la sortie de l’autoroute Ila Touba. .
 
L’architecte a fait savoir que la réalisation du quatrième portique dépendra du résultat des trois premiers qui doivent refléter l’identité culturelle de la ville de Diourbel symbolisée, entre autres, par la légendaire ’’Ndoumbé Diop’’, les tenues vestimentaires des ’’Baye Fall’’.
 
’’Le portique reflète un peu cela parce qu’il s’agit de deux dames qui se tiennent bout à bout avec les deux bras qu’elles soulèvent, laissant transparaître un triangle au sommet de l’axe de la rue. Ensuite, on aperçoit de jour comme de nuit cet aspect culturel consistant à mettre en valeur le ndiakhass (patchworks)’’.
 
Les concepteurs ont envisagé de faire des travaux connexes avec des aménagements pour rendre plus attractif l’espace avec des toilettes, et des points de vente.
 
‘’A côté, l’aspect publicitaire est pris en charge parce que certaines sociétés cherchent pour plus de visibilité à avoir des supports conséquents et ce portique doit contribuer à amener à la commune d’autres ressources additionnelles’’, a indiqué Cheikh Sadibou Diop.
 
Le projet de réalisation de portiques entre dans le cadre du Pacasen (Programme d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal) en partenariat avec la municipalité de Diourbel pour changer le visage de la capitale du Baol.
 
‘’Cela va contribuer à la sécurisation de la ville parce qu’il y aura des caméras de surveillance qui vont prendre en compte tous véhicules, toutes personnes qui va emprunter cette route’’, a de son côté assuré Malick Fall, maire de la commune de Diourbel.
 
A l’en croire, ces infrastructures vont donner plus de visibilité avec des aménagements connexes prévus dans ce projet d’embellissement.
 
Outre ces portiques, la mairie a d’autres programmes et projets avec le Pacasen pour un montant s’élèvant plus de 2 milliards de francs Cfa.
 
‘’On a lancé un appel d’offre pour l’aménagement d’un foirail dédié aux petits ruminants à Keur Serigne Mbaye Sarr. Il est prévu la construction d’un stade municipal dont les études sont en train d’être faites par un architecte’’, a révélé l’édile de Diourbel.
 
Ce programme d’investissement avec le Pacasen prévoit l’aménagement d’une zone artisanale pour regrouper tous les artisans. Un montant de 200 millions FCFA a été dégagé pour l’éclairage public dont les travaux seront bientôt réceptionnés.
 
Il s’y ajoute un volet ramassage des ordures avec l’achat d’une benne pour un montant de 59 millions FCFA. Les villages périphériques seront raccordés en eau dans ce cadre.
 
FD/AKS/ASB