Baisse de plus de 800 millions du budget de Ziguinchor : un
APS
SENEGAL-MUNICIPALITE-BUDGET

Baisse de plus de 800 millions du budget de Ziguinchor : un "manque d’ambitions", selon Doudou Ka

Ziguinchor, 13 fév (APS) – Doudou Ka, conseiller municipal de la mairie de Ziguinchor, a dénoncé lundi la baisse de plus de 800 millions de francs CFA subie par le budget de cette institution, regrettant un "manque d’ambition’’ de l’équipe dirigeante.


 
"Un budget [...] consacré au fonctionnement de la ville avec plus de 85% au détriment des investissements et des projets : il y a un manque d’ambitions manifeste et un manque d’organisation", a fustigé M. Ka, également administrateur général du Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP), lors de l’examen du budget 2017 de la mairie de Ziguinchor.
 
Initialement fixé à plus de 3,7 milliards de francs CFA, comme en 2016, le montant du projet de budget 2017 a été revu à la baisse. Il s’équilibre en dépenses et en recettes à 2,8 milliards FCFA, soit une baisse de plus de 889 millions de francs CFA pour le présent exercice.
 
Le budget de fonctionnement est passé de plus de 3 milliards de francs CFA à plus de 2,405 milliards FCA, soit une baisse de plus de 600 millions de francs CFA, tandis que la part budgétaire réservée aux investissements est arrêtée à 411 millions FCFA, contre un peu plus de 660 millions FCFA en 2016.
 
"Il y a un manque d’organisation et de vision à la mairie de Ziguinchor. Il y a une absence de volonté manifeste pour développer cette ville. Ce budget n’est pas à la hauteur de l’ambition d’une ville aussi stratégique que Ziguinchor", a analysé Doudou Ka, après le vote à la majorité du projet de budget 2017 de l’institution municipale.
 
Il a aussi dénoncé le retard dans les convocations pour l’organisation des conseils municipaux. "Les conseillers, surtout ceux qui ont des charges nationales comme moi, doivent être avertis au moins deux à trois jours avant la session municipale, mais pas à la veille", s’est-il offusqué.
 
Interpellé par des journalistes sur ces accusations, le premier adjoint au maire de Ziguinchor, Seydou Sané, a expliqué que le budget 2017 répond au "besoin de rationnaliser les ressources dans un contexte difficile où l’institution accumule les dettes".
 
"Ce n’est pas forcément une baisse. C’est ce que l’on appelle la sincérité du budget. L’Etat a pris une loi pour détaxer les hôteliers qui ne paient plus à la mairie, sans compter que des entreprises nationales comme la SONACOS SA nous doivent plus de 400 millions. Ce n’est pas un manque d’ambition, mais un besoin de rationnaliser", a répliqué M. Sané.

MTN/ASG