Tabaski 2017 : une partie de la communauté musulmane a prié à Tambacounda
APS
SENEGAL-RELIGION-FETE

Tabaski 2017 : une partie de la communauté musulmane a prié à Tambacounda

Tambacounda, 1er sept (APS) - Une partie de la communauté musulmane a célébré, ce vendredi à Tambacounda (est), la fête de l’Aïd-el-kébir ou Tabaski, notamment dans les mosquées Al-Falah de Quinzambougou et de Gourel.
 
 
A la mosquée Gourel, l’imam Ali Diagana a insisté sur la foi en l’unicité de Dieu (tawhid en arabe), un article de foi fondamental dans l’islam, et qui a été prêchée par tous les prophètes. Pour lui, c’est cette foi en l’unicité de Dieu qui a été à l’origine de la célébration de la Tabaski. 
 
Ayant vu en songe son Seigneur lui commandant d’immoler son fils Ismaïl, le prophète Ibrahim s’en était ouvert à ce dernier qui lui exprima son consentement dès lors que c’est Dieu qui en avait décidé ainsi, a rappelé l’imam.
 
Alors qu’il s’apprêtait à s’exécuter, Allah envoya l’ange Gabriel qui vint substituer un bélier au jeune homme sur l’autel du sacrifice.
 
Il s’est étonné de ce que malgré cette grâce, certains rechignent à égorger un mouton, même s’ils en ont les moyens.
 
Après avoir loué les mérites de la Tabaski, qui avec la Korité sont les "seules vraies fêtes" de l’islam, en plus du jour du vendredi, il a relevé "la chance d’être musulman qui, en soi seulement, suffit comme grâce".
 
A la mosquée Al-Falah de Quinzambougou, où de nombreux fidèles ont aussi convergé, l’imam Yoro Kâ a surtout axé son sermon sur l’unité des musulmans. 
 

ADI/PON