Une cohabitation
APS
SENEGAL-LEGl’ISLATIVES-CAMPAGNE

Une cohabitation "entrainerait’’ un blocage des politiques socio-économiques (candidat BBY)

Niamone (Bignona), 27 juil (APS) – Léopold Yankhoba Coly, tête de liste départementale de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY, majorité présidentielle) à Bignona (Ziguinchor, sud), a estimé qu’une future cohabitation ’’entrainerait’’ un blocage des politiques socio-économiques entre 2017-2019

’’Vu le contexte politique actuel, avoir une situation de cohabitation entrainerait un crime économique dommageable au Sénégal. Toutes les politiques socio-économiques seraient bloquées entre 2017-2019’’, a averti M. Coly, candidat départemental de BBY à Bignona.
 
Il animait jeudi un point de presse pour ‘’faire le bilan’’ de la campagne électorale de son équipe, dans les 19 communes du département de Bignona. 
 
’’Quand nous étions sur le terrain, nous avons remarqué les nombreux chantiers en cours dans le département. La finalisation de toutes ces structures socio-économiques de base ne peut avoir lieu qu’avec une reconduction de la majorité présidentielle’’, a poursuivi Léopold Yankhoba Coly, par ailleurs maire de la commune de Niamone.
 
’’Nous ne sommes pas encore une démocratie mûre pour pouvoir supporter une cohabitation qui bloquerait les deux ans qui restent pour le premier mandat de Macky Sall. Ce serait la confusion totale jusqu’en 2019. Toutes les politiques de développement en Casamance et partout dans le pays seraient bloquées pendant deux ans’’, a-t-il insisté.
 
Selon lui, ‘’le vote utile’’, c’est reconduire la majorité présidentielle pour la poursuite des chantiers. ‘’J’en veux pour preuve l’exemple de l’hôpital de la paix de Ziguinchor. C’était une initiative du président Abdou Diouf, mais les chantiers étaient bloqués pendant les 12 ans du régime d’Abdoulaye Wade. C’est Macky Sall qui a relancé et achevé la réalisation de cette structure hospitalière’’, a justifié Léopold Yankhoba Coly.
 
Expert en environnement réputé dans le département de Bignona pour ses mesures strictes contre l’exploitation de la forêt, Léopold Yankhoba Coly promet d’être ‘’un défenseur de l’environnement une fois élu à l’Assemblée nationale’’.
 
‘’Si on n’y prend garde, certaines espèces ne seront pas connues des prochaines générations parce qu’elles auront disparu. Il est égoïste de croire qu’on peut survivre en détruisant ce qui nous fait vivre. Nous notons une disparition de l’écosystème au profit de l’habitat. C’est une catastrophe. L’environnement, ce sera mon cheval de bataille’’, a assuré M. Coly.

MTN/OID/ASG