Un ancien d’AJ/PADS publie un essai sur l’histoire politique et électorale
APS
SENEGAL-POLITIQUE-LIVRES

Un ancien d’AJ/PADS publie un essai sur l’histoire politique et électorale

Dakar, 31 déc (APS) - Le secrétaire général du Groupe de recherche et d’appui-conseil pour la démocratie participative et la bonne gouvernance (GRADEC), Ababacar Fall, vient de sortir un essai sur l’histoire politique et électorale du Sénégal, une chronologie inspirée essentiellement de son vécu politique.
 
Dans cet ouvrage de 247 pages (éditions Abis), intitulé ‘’Histoire politique et électorale du Sénégal. L’éternel recommencement’’, M. Fall, ancien secrétaire national chargé des élections à And-Jëf/Parti africain pour la démocratie et le socialisme (AJ/PADS), s’intéresse aussi à la participation des femmes et des personnes handicapées aux élections.
 
‘’Ce livre est captivant pour quelqu’un qui connaît un peu le système électoral ou qui souhaite le connaître. Il nous conduit de l’époque du bourrage systématique des urnes, avec des résultats proches de 100% pour le président Senghor et son parti unique ou ‘unifié’, au Code électoral consensuel, puis au débat actuel du dialogue politique autour de thématiques comme le bulletin unique, le parrainage, le financement des partis, le mode de scrutin, avec le ‘raw gaddu’, l’élection des maires au suffrage universel direct’’, lit-on dans la préface de l’ouvrage.
 
‘’Ce livre n’est pas pour ceux qui se contentent d’exister, traînant leurs carcasses là où la facilité est garantie, même au prix d’humiliantes concessions. C’est pour ce groupe de citoyens qui ne veut pas accepter l’injustice, ceux qui se mobilisent pour que les règles d’éthique guident le droit, pour que l’équité fonde notre volonté de vivre ensemble et en paix’’, ajoute l’auteur de la préface, Abou El Mazide Ndiaye, président du GRADEC et du Réseau africain pour le développement intégré.
 
M. Ndiaye note par ailleurs que dans son ouvrage, Ababacar Fall ‘’raconte le long combat de ces intellectuels militants qui a conduit à l’indépendance, à (…) la démocratie dans notre pays, et démontre qu’il peut encore être amélioré, mais qu’en aucun cas il ne faut accepter qu’il recule’’.
 
L’auteur retrace ‘’l’évolution du système électoral sénégalais et dresse des perspectives pour l’approfondissement de notre démocratie qui nécessite la refondation de nos institutions’’, souligne la quatrième de couverture de l’ouvrage d’Ababacar Fall, connu pendant une vingtaine d’années pour son militantisme dans les partis de gauche.
 
Il a été militant d’AJ/PADS avant de rejoindre la société civile où il travaille désormais sur les questions de gouvernance politique et démocratique, particulièrement les questions électorales, la paix, la sécurité, les droits humains et la promotion d’une citoyenneté active.


BK/ESF