Présidentielle bissau-guinéenne : Umaro Sissoco Embaló compte sur les candidats déjà éliminés
APS
GUINEEBISSAU-POLITIQUE

Présidentielle bissau-guinéenne : Umaro Sissoco Embaló compte sur les candidats déjà éliminés

De l’envoyé spécial de l’APS, Mohamed Tidiane Ndiaye

Bissau, 27 nov (APS) – L’opposant bissau-guinéen Umaro Sissoco Embaló a déclaré mercredi à Bissau s’être entretenu avec les 10 candidats éliminés au premier tour, pour ‘’constituer une forte’’ coalition en vue de ‘’la victoire finale’’, le 29 décembre prochain, date du second tour de l’élection présidentielle en Guinée-Bissau.

 
‘’Je suis un rassembleur (…). Je tends la main à tous les autres candidats qui ne sont pas qualifiés pour le second tour. J’invite le président José Mário Vaz, Nuno Gomez Nabian, Carlos Gomes Júnior et les autres à venir nous rejoindre pour la victoire finale’’, a déclaré le candidat du Mouvement pour une alternative (MADEM G-15), devant de nombreux militants, dans un hôtel de Bissau, la capitale.
 
Selon les résultats officiels provisoires publiés mercredi par la Commission nationale électorale (CNE), l’ancien Premier ministre Domingos Simões Pereira est arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle avec 40,13% des voix.
 
Umaro Sissoco Embaló, ancien Premier ministre, lui aussi, est arrivé deuxième avec 27,65% des suffrages.

Ils vont donc s’affronter pour le second tour, les 10 autres candidats étant éliminés.
 
Au total, 761.676 Bissau-Guinéens régulièrement inscrits sur le fichier électoral étaient appelés aux urnes dimanche. Le nombre de votants est de 566.473 électeurs, et 555.348 bulletins valablement exprimés ont été dénombrés, contre 5.097 bulletins nuls.
 
Le PAIGC, dirigé par M. Pereira, a dominé ses adversaires davantage à Bissau que dans les autres circonscriptions électorales du pays. Il est en pole position pour le second tour, face au MADEM G-15 de M. Embaló.
 
L’ancien Premier ministre Nuno Gomes Nabian, candidat de l’Alliance populaire unie (APU), a pris la troisième place avec 13,16% des voix.
 
José Mário Vaz, président sortant et candidat indépendant, pourrait être bien sollicité dans le jeu des alliances pour le second tour. Avec 12,41% des suffrages, il est arrivé quatrième.
 
‘’José Mário Vaz est un ami. Dans un passé récent, il m’avait nommé Premier ministre. Je serai toujours reconnaissant envers lui. Et il le sait bien. Je l’invite, avec tous les autres candidats, à venir rejoindre le MADEM’’, a déclaré M. Embaló.

MTN/ESF