Thiès : le gouverneur assure que le dispositif électoral est au point à l’échelle de la région
APS
SENEGAL-SCRUTIN-ORGANISATION

Thiès : le gouverneur assure que le dispositif électoral est au point à l’échelle de la région

Thiès, 24 fév (APS) - Le gouverneur de Thiès Amadou Sy assure que tout le dispositif est ’’au point’’ pour la tenue du scrutin présidentiel dimanche dans les trois départements de la région.

’’Au moment où je vous parle tout le matériel est en place, que ce soit dans le département de Mbour, (celui de) Tivaouane ou Thiès’’, a-t-il dit dans un entretien avec l’APS.
 
Il venait de boucler une tournée dans les départements de Mbour et Thiès, en compagnie de responsables sécuritaires et de l’administration territoriale.
 
Dans la ville de Thiès, la délégation a visité les deux plus grands centres de vote, que sont les écoles Moda Kane et Cheikh Ibra Fall qui comptent, respectivement 19 et 18 bureaux de vote.
 
Il s’agissait, a-t-il dit, de vérifier que tout le matériel électoral était en place, des bulletins aux isoloirs, en passant par les enveloppes, l’encre les corbeilles et autres.
 
Le gouverneur a salué l’ ’’initiative’’ du ministère de l’Intérieur de ’’calibrer les paquets de bulletins selon le nombre d’électeurs par bureau’’. Ce qui, selon lui, a épargné aux sous-préfets le ’’travail fastidieux de compter les bulletins’’.
 
Il a signalé que concernant Mbour, le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye avait visité, ’’à titre symbolique’’, un centre de 19 bureaux de vote dans la capitale de la Petite-Côte et un autre de 17 bureaux à Nguékokh.
 
Amadou Sy a indiqué avoir été informé par le préfet de Tivaouane que ’’les mêmes dispositions’’ ont été prises dans son département.
 
Les militaires, les gendarmes et les policiers sont sur place, avec pour mandat de ’’sécuriser les lieux de vote, les votants et l’ensemble des membres de bureau de vote’’, a-t-il relevé.
 
De cette manière, l’objectif est selon lui d’arriver à une ’’gestion apaisée’’ des centres.
 
Les personnes qui seront admises dans ces lieux devront s’identifier comme votants, mandataires, journalistes ou autre, pour justifier leur présence, a précisé Amadou Sy.
 
Il a ajouté que les électeurs, après avoir voté, devront quitter les lieux pour ’’éviter les apartés qui peuvent amener à de petites confrontations et des affrontements’’.
 
’’Au moment où je vous parle, tout est au point’’, a-t-il réitéré, tout en assurant que le suivi sera fait pendant le déroulement du scrutin. 
 

ADI/BK