’’Fal Askan Wi’’ et son leader Talla Sylla contre la bipolarisation
APS
SENEGAL-POLITIQUE-PERSPECTIVES

’’Fal Askan Wi’’ et son leader Talla Sylla contre la bipolarisation

Thiès, 10 oct (APS) - Le mouvement ’’Fal Askan Wi’’ du maire de Thiès, Talla Sylla, dit miser sur une offre politique ’’fondamentalement en rupture" avec la bipolarisation caractérisant le champ politique sénégalais, dont les acteurs se trouvent de cette manière enfermés "dans un carcan de rivalité et de banalité insupportables". 

L’offre politique du mouvement ’’Fal Askan Wi" se veut "fondamentalement en rupture avec cette bipolarisation pouvoir/opposition, qui a enfermé les enjeux politiques dans un carcan de rivalité et de banalité insupportables’’, a soutenu l’édile de Thiès.

Il s’exprimait dimanche lors de l’inauguration du siège de son mouvement, dénommé "La maison du peuple" (Kër Askan Wi), dimanche, dans la capitale du rail, en présence d’autorités religieuses, coutumières et de membres de la société civile et d’organisations professionnelles.

Selon Talla Sylla, cette "confrontation systématique et improductive" entre le pouvoir et l’opposition ou les coalitions leur correspondant, a contribué à entraver "le sursaut national et étouffe le débat politique".

D’après Talla Sylla, les "regroupements partisans, les divergences crypto-personnelles, les conflits d’intérêts, les idéologies fractionnistes, le foisonnement des contre-valeurs ont vicié l’environnement-social et pollué le discours politique au Sénégal.

Il a dit qu’au siège de son mouvement, "seront examinées toute question d’ordre national au sein de commissions thématiques ouvertes à toutes les personnes compétentes et des bonnes volontés".


"Fal Askan Wi", dans ce cadre, se propose de permettre à ceux qui en expriment le besoin, "de se préparer à représenter le peuple dans les instances politiques et citoyennes locales ou nationales", en vue de "contribuer à l’exercice du pouvoir au profit de la communauté", a indiqué le maire de Thiès. 

Talla Sylla a souligné la nécessité de "faire la politique autrement", ce qui revient à "écouter cette masse silencieuse et laborieuse qui a beaucoup à enseigner à nous autres qui ambitionnons de la diriger sans jamais la regarder dans les yeux, sans jamais l’écouter si ce n’est lors d’élections".

"Fal Askan Wi" a pour ce faire retenu de définir "des cadres de réflexion et d’action qui prennent en compte les différentes compétences susceptibles de traduire, en une vision claire et partagée, les diverses aspirations de l’ensemble des segments de la société sénégalaise".

Talla Sylla précise que son mouvement "n’est pas contre le pouvoir, ni avec l’opposition", mais ambitionne de devenir "le parti du peuple", par le biais d’un recentrement de l’action politique sur le citoyen. 

"Fal Askan Wi est aussi le porte-étendard des aspirations profondes des citoyens qui sont les seuls véritables mandants des pouvoirs confiés aux élus dans le cadre de la démocratie représentative", ajoute-t-il.

BD/BK