Thierno Alassane Sall :
APS
SENEGAL-LEGISLATIVES-CAMPAGNE

Thierno Alassane Sall : "Aucune consigne de vote dans un sens ou dans un autre n’a été donnée"


Thiès, 12 juil (APS) - L’ancien ministre de l’Energie, Thierno Alassane Sall a apporté, mercredi à Thiès, un démenti par rapport à une information publiée par certains journaux parus ce jour, faisant état d’une supposée consigne de vote qu’il aurait donné à ses militants en faveur de la coalition "Manko Taxawu Sénégal" en perspective du scrutin du 30 juillet prochain.

 
"Depuis quelques jours, je suis à Thiès pour procéder à des rencontres politiques avec des militants, des responsables pour des échanges approfondies parce que je suppose qu’en démocratie ce sont les échanges avec la base", a-t-il dit au cours d’un point de presse.
 
Le président de la République, Macky Sall avait officiellement mis fin le mardi 2 mai dernier aux fonctions de Thierno Alassane Sall, ministre de l’Energie et du Développement des énergies renouvelables.

Selon certains journaux parus ce mercredi, Thierno Alassane Sall aurait invité ses militants et sympathisants à voter pour la liste de la coalition "Manko Taxawu Sénégal" dirigée au niveau local (département de Thiès) par Idrissa Seck et au niveau national par le maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall.
 
"Ces rencontres vont se poursuivre pour recueillir les points de vue [des] différents responsables, militants à l’effet de se faire une idée de ce qui sera notre position", a-t-il notamment dit.

"En attendant, il se pourrait que des informations puissent transpirer de nos rencontres. Mais pour l’instant, aucune consigne de vote dans un sens ou dans un autre n’a été donnée", a-t-il assuré.

"Ce n’est d’ailleurs pas le sens que j’entends dans ma position actuelle parce que je pense que le vote est quelque part un secret et libre puisqu’il n’appartient pas à une liste", a précisé l’ancien coordonnateur communal de l’Alliance pour la République (APR) à Thiès.
 
Thierno Alassane Sall a promis de faire une déclaration de "clarification dans une dizaine de jours telle que c’était programmée" pour édifier tout le monde.

"Dans cette attente, a-t-il poursuivi, je voudrais que nous évitions de me faire porter des propos ou des positions qui ne correspondraient pas à la réalité actuelle".
 
"C’est vrai que je discute avec certains responsables de parti. Mais, pour l’heure, je n’ai donné aucune consigne de vote", a-t-il insisté.
 


FD/MD/PON