Pour un opposant, ’’les ministres investis par BBY ne vont pas sièger à l’Assemblée nationale
APS
SENEGAL-LEGISLATIVES-CAMPAGNE

Pour un opposant, ’’les ministres investis par BBY ne vont pas sièger à l’Assemblée nationale"

Fatick, 20 juil (APS) - Les ministres et les directeurs généraux investis sur la liste de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY, pouvoir) ’’ne vont pas siéger à l’Assemblée nationale en cas de victoire’’, a averti, jeudi la tête de liste départementale de "Manko Taxawu Senegaal, Philippe Seck Ngom.
 
"Les ministres et directeurs investis par BBY ne vont pas démissionner de leurs postes du gouvernement ou encore de leurs services pour siéger à l’Assemblée nationale", a confié à l’APS M. Ngom.

Cette coalition de l’opposition a marqué une pause dans sa campagne électorale, ce vendredi.
 
"En cas de victoire, ils vont tout simplement se retirer de l’Assemblée nationale pour céder leurs places à leurs camarades qui suivent sur leur liste. Ce sont ces gens-là ou ces seconds couteaux qui vont siéger à l’Assemblée", a-t-il argumenté, qualifiant, cette façon de faire de "tromperie".
 
Selon lui, cette stratégie "entre dans le cadre des tromperies orchestrées par BBY et cela ne fait que ternir l’image des politiques auprès des populations". 
 
M. Ngom a estimé que la coalition BBY en procédant de la sorte reconnaît que "ses candidats investis ou seconds couteaux appelés à siéger ne font pas le poids face aux candidats de l’opposition".
 
Pour M. Ngom, par ailleurs ancien Président de la communauté rurale de Tattaguine estime, la majorité présidentielle "montre qu’elle ne dispose pas de ressources humaines à mesure de porter leur combat".
 
Il a appelé les populations à ne pas tomber dans "ces tromperies ou pièges tendus" et à voter pour "des députés qui représenteront leurs intérêts et non les intérêts d’un parti comme prône notre coalition". 


AB/ASB/OID