Le député doit régulièrement rendre compte à ses mandants (candidat)
APS
SENEGAL-POLITIQUE

Le député doit régulièrement rendre compte à ses mandants (candidat)


Dagana, 24 juil (APS) – Le député a l’obligation, une fois élu, de retourner au moins "tous les quinze jours’’ dans sa circonscription électorale, pour rendre compte et s’enquérir des préoccupations des populations qui l’ont investi, a soutenu Mbaye Ndiaye, candidat de la Convention citoyenne "Neneene’’ (CCN) à Dagana.

"Pour représenter nos villes dignement, le député doit normalement, chaque 15 jour, rendre visite aux populations qui l’on investi, voir ce qui se passe là-bas et rendre compte", a-t-il dit à l’APS, en marge d’une réunion tenue à son domicile, au quartier Diamagueune de Dagana.


Selon lui, "si on donne une voiture tout terrain et des centaines de litres de carburant au député, ce n’est pas pour qu’il reste sur place".


D’après l’ingénieur en génie civil géotechnique, la coalition Neneene dirigée par l’inspecteur des impôts et directeur du centre de la DGID de Bourguiba, Mamadou Guèye, veut promouvoir une autre manière de faire la représentation parlementaire autrement que par des applaudissements.


"Actuellement, à l’Assemblée nationale, il y a que de l’applaudissement, alors nous ce qui nous intéresse, c’est le développement à la base à travers la solidarité mutuelle et le partage de ce que nous avons avec les gens", a-t-il expliqué.


Il a indiqué que Neneen collabore avec le groupement ’’Ndimbal Jaboot’’, qui compte plus de 20 000 membres dans tout le Sénégal, pour financer, d’ici le mois d’août, plusieurs associations de femmes à Dagana, à hauteur de 250 000 francs CFA par groupes de 10 personnes.


Angèle Badiane, commissaire au compte de Ndimbal Jaboot, et deuxième sur la liste nationale de la CCN, soutient que cette collaboration remonte à plusieurs années à travers Mamadou Guèye qui a toujours œuvré pour développement de l’association.

MK/ASG/PON