Patte d’Oie : l’agence Sonatel incendiée
APS
SENEGAL-POLITIQUE-MANIFESTATIONS

Patte d’Oie : l’agence Sonatel incendiée

Dakar, 5 mars (APS) – Le siège de la Sonatel situé à la cité Soprim, à Dakar, a été l’objet d’un incendie survenu lors des manifestations de jeudi à Dakar, a constaté l’APS.

L’intérieur du bâtiment a été entièrement endommagé par les flammes. Vendredi matin, la fumée continuait à se dégager de certaines parties du siège de la société de téléphonie, sous le regard des vigiles et des policiers.

Selon des témoignages recueillis sur le lieu du sinistre, le bâtiment a été pris pour cible par les manifestants, jeudi, vers 20 heures. Cette agence de la Sonatel, située dans la commune d’arrondissement de la Patte d’Oie, a été rénovée récemment.
 
Les manifestations contre l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko, leader des Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef), ont redoublé d’intensité, jeudi, dans plusieurs villes du pays.
 
A Bignona (sud), une ville réputée être le fief électoral de M. Sonko, un jeune âgé d’une vingtaine d’années a été tué lorsque des manifestants ont érigé des barricades sur les principaux axes de ladite commune, a appris le correspondant de l’APS à Ziguinchor (sud) de plusieurs sources locales. 
 
Les heurts sont consécutifs à l’annonce, la veille, de l’arrestation de M. Sonko pour "trouble à l’ordre public" et "participation à une manifestation non autorisée".
 
L’opposant avait été arrêté par des éléments du Groupement d’intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN), au moment où il se rendait au palais de justice de Dakar pour déférer à une convocation d’un juge d’instruction.
 
Ousmane Sonko, député et candidat à l’élection présidentielle de 2019, était convoqué par le magistrat à la suite d’accusations de "viols répétés" et de "menaces de mort" portées sur lui par une employée d’un salon de beauté et de massage situé à Dakar.
 
Ce fonctionnaire des impôts et domaines a été radié en 2016 de la fonction publique par le chef de l’Etat pour manquement au devoir de réserve professionnel. Farouche opposant de Macky Sall, il a été élu député en 2017.

ESF/AKS