Oussouye : Edouard Lambal réafirme son
APS
SENEGAL-POLITIQUE-PRECISION

Oussouye : Edouard Lambal réafirme son "ancrage" dans l’APR

Oussouye (Ziguinchor), 22 août (APS) – Le maire d’Oussouye (Ziguinchor, sud) Edourad Lambal a réaffirmé mardi "son ancrage" dans l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) après avoir été investi par la coalition "Buntu Bi" lors des élections législatives du 30 juillet dernier.
 
"Nous réaffirmons notre engagement à poursuivre le combat dans l’APR pour l’intérêt des populations du département d’Oussouye. Nous allons sans tarder poursuivre les activités d’animation et de massification du parti à travers notre mouvement", a déclaré Edouard Lambal.
 
Au cours d’une rencontre d’évaluation de sa participation aux dernières législatives avec la coalition "Union citoyenne Buntu Bi", M. Lambal, responsable APR à Oussouye, a justifié son choix d’avoir battu campagne en dehors des rangs de son parti.
 
"Si nous n’étions pas candidat, beaucoup de militants auraient voté pour l’opposition. Nous nous sommes imposés comme une alternative et avons provoqué une unité dans l’APR et ses alliés (…) en plus la coalition Buntu Bi est membre fondateur de l’APR", a expliqué le maire d’Oussouye, par ailleurs président du mouvement politique "Macky Yaakaaru Kassa" (MYKASSA).
 
"Comment comprendrez-vous que je dirige un mouvement qui s’appelle Macky Yaakaaru Kassa et que je ne travaille pas dans le parti au pouvoir ?", s’est-il interrogé pour balayer d’un revers de main le qualificatif de "frondeur" que lui vaut son compagnonnage avec l’"Union citoyenne Buntu Bi" lors des dernières élections législatives.
 
"Notre responsabilité en tant que militant de l’APR et dirigeant du mouvement MYKASSA nous a motivés à trouver une alternative locale interne à l’APR pour éviter le pire qui consistait à voir le poste de député du département basculer dans l’opposition à la veille de l’élection présidentielle 2019", a poursuivi M. Lambal qui est arrivé troisième derrière "Kaddu Askan Wi" et "Bennoo Bokk Yaakaar".
 
Lancé en octobre 2016, le mouvement "MYKASSA" se veut une proposition politique qui veille sur les attentes du département d’Oussouye en relevant les défis qui s’imposent pour mieux accompagner le président Macky Sall dans sa politique de développement de la Nation, selon son initiateur.
 
"Ces défis étaient et restent l’assurance d’une large majorité à la mouvance présidentielle à l’hémicycle, plébisciter le président Sall en 2019 dès le premier tour, de gagner les élections locales de 2019 dans toutes les communes du département et de promouvoir un leadership local fort, consensuel et fédérateur dans le but de renforcer l’APR à Oussouye", a-t-il conclu.

MTN/ASB