Oussouye :
APS
SENEGAL-POLITIQUE-PERSPECTIVES

Oussouye : "Djittoo" promet de "revenir en force" en 2019 pour remporter la mairie

Oussouye (Ziguinchor), 14 août (APS) – Le Mouvement "Djittoo" (Ensemble debout, en Diola) qui avait participé aux élections législatives du 30 juillet dernier avec la coalition "And Naatal Sénégal Ak Aly Haidar" dans le département d’Oussouye (Ziguinchor, sud) "va revenir en force pour les échéances 2009", a promis son président Ousmane Diallo.
 
"Notre objectif a été atteint pour les dernières élections législatives (…) dans la mesure où notre mouvement est connu dans le département. L’objectif est de revenir en force en 2019", a notamment dit Ousmane Diallo dimanche à Oussouye au cours d’un point de presse d’évaluation du de sa participation au dernier scrutin.
 
Aimé Assine, leader de la liste de "Benno Bokk Yaakaar" (BBY, majorité présidentielle) dans le département d’Ossouye a été réélu député à l’issue de la dernière compétition électorale. Viennent respectivement la "Convergence patriotique/Kaddu Askan Wi", la coalition "Buntu Bi" et le Mouvement "Djittoo".
 
"Il fallait se lancer dans les élections législatives pour pouvoir connaître notre poids dans la commune mais aussi dans le département d’Oussouye", a expliqué Ousmane Diallo dont mouvement était classé deuxième dans la commune d’Oussouye derrière la liste dirigée par le maire Edouard Lambal.
 
"Lors des élections locales de 2014 nous avons été candidat pour la mairie d’Oussouye. Cette année nous avons pris part aux élections législatives. Je pense que nous nous rapprochons de plus en plus du but. Nous promettons de revenir en force pour les élections locales de 2019", a assuré le président du Mouvement "Djittoo".
 
A la question de savoir s’il rejoindrait un jour la mouvance présidentielle, Ousmane Diallo exige une seule condition.
 
"Je ne dirai pas que je ne vais pas travailler avec le président Macky Sall en 2019, mais toute chose a son temps. Nous allons lancer la réflexion au niveau de la base et dans les instances de notre mouvement. Ce n’est pas à nous d’aller vers la mouvance présidentielle. Nous y irons à condition que le président Macky Sall nous tende la main", a-t-il dit.
 

OC/MTN/PON