Omar Sarr pour ’’un dialogue permanent’’ entre le pouvoir et l’opposition
APS
SENEGAL-POLITIQUE-CONCERTATIONS-PLAIDOYER

Omar Sarr pour ’’un dialogue permanent’’ entre le pouvoir et l’opposition

Dakar, 29 mai (APS) - Le coordonnateur national du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition), Omar Sarr, dit militer pour "un dialogue permanent" entre les acteurs politiques, "au bénéfice exclusif du peuple sénégalais".
 
S’exprimant samedi lors du lancement du processus du "dialogue national" auquel le chef de l’Etat, Macky Sall, a convié les ’’forces vives’’ de la nation, Omar Sarr s’est félicité de cette initiative et émis le souhait qu’elle aboutisse à "des résultats positifs pour le peuple sénégalais".
 
Selon le coordonnateur du PDS, un "dialogue productif doit pouvoir avoir lieu sur les questions qui intéressent les Sénégalais et les Sénégalaises", telles que le renforcement démocratie et Etat de droit, le processus électoral, les questions sécuritaires, social et économique.
 
Omar Sarr a demandé l’audit du fichier électoral, une "autorité indépendante" pour organiser les élections, le respect du calendrier républicain, entre autres.
 
"Quand nous nous opposons, nous avons eu quelques problèmes. Combien de militants du PDS ont été jetés en prison pour des raisons diverses. Ça ne va pas dans l’approfondissement de la démocratie", a-t-il estimé.
 
Il a demandé aussi "la suppression de toutes les juridictions d’exception" et la libération du fils de l’ancien président Abdoulaye Wade, Karim Wade, condamné à six ans de prison pour emprisonnement illicite.
 
"Nous avons eu depuis 2012, des dizaines de personnes en prison, nous demandons dans une démocratie apaisée que ce dialogue national qui démarre’’ puisse prendre en charge ces problèmes. "Vous pouvez nous aider à régler ce problème", a lancé Omar Sarr à l’endroit du président de la République.
 
Si l’on en croit le coordonnateur du PDS, "avec le lancement du dialogue national, c’est une nouvelle ère qui s’ouvre pour un climat sain" dans lequel l’opposition pourra s’opposer et le gouvernement gouverner.
 
BHC/BK