Me Wade appelle les électeurs à rester dans les centres de vote
APS
SENEGAL-LEGISLATIVES-SCRUTIN-REACTIONS

Me Wade appelle les électeurs à rester dans les centres de vote

Dakar, 30 juil (APS) – L’ancien président Abdoulaye Wade, tête de liste de la coalition gagnante "Wattu Senegaal" a appelé, dimanche les électeurs à rester dans leurs centres de vote jusqu’à la proclamation des résultats.
 

"Je demande à tous les électeurs qui ont voté de rester dans leurs centres de vote jusqu’à la proclamation des résultats pour constater que ces résultats sont conformes à la réalité", a-t-il dit à la RFM (privée) après avoir voté à l’Ecole franco-arabe du Point E.
 
"La loi prescrit que des spectateurs peuvent être recrutés comme scrutateurs pour faire partie de ceux qui comptent [les bulletins de vote]. Ce sont les moyens démocratiques de conforter une élection", a fait valoir M. Wade, âgé de 91 ans, qui s’est volontairement retiré en France après sa défaite en 2012.
 
L’ancien président sénégalais a félicité les journalistes pour la bonne couverture de ces élections législatives marquée par une participation record de 47 partis ou coalitions de partis.
 
"Je suis très fier de la jeunesse du Sénégal en général. Je suis fier de la presse. Je ne vous demande pas de me faire une faveur, ce n’est pas du tout mon habitude, mais simplement de rapporter la vérité comme vous l’avez fait jusqu’à présent", a encore conseillé Me Wade.
 
Il ajoute : "Parce que votre devoir n’est pas à l’égard d’Abdoulaye Wade mais à l’égard du peuple sénégalais qui veut être informé et être informé juste".
 
Le chef de file de la coalition gagnante "Wattu Senegaal" a signalé des dysfonctionnements dans l’organisation du scrutin au niveau de la diaspora, citant la Côte d’Ivoire, le Cameroun l’Europe.
 
A l’en croire, "il y a des problèmes de présence des bulletins des candidats de l’opposition notamment" de sa coalition. 
 
"Tout cela fait partie des insuffisances d’organisation des élections qui est vraiment une première dans l’histoire du Sénégal. Moi j’ai honte pour constater cette situation-là", a encore dénoncé l’ancien président sénégalais.

ASB/OID