APS
SENEGAL-LEGISLATIVES-CAMPAGNE

"Manko Taxawu Senegaal" condamne les violences

Dakar, 19 juil (APS) - La coalition "Manko Taxawu Senegaal" (MTS) condamne, dans un communiqué transmis à l’APS, l’attaque subie par sa caravane lors d’une de ses sorties mardi à Rufisque, dans le cadre de la campagne pour les élections législatives du 30 juillet prochain.

La coalition MTS "s’offusque et s’indigne de cette attitude irresponsable et inhumaine qui a failli mettre en péril la vie de plusieurs centaines de personnes".

Pour la coalition "Manko Taxawu Senegaal", ces violences constituent "une sérieuse menace en perspective de la tenue d’élections libres, démocratiques et transparentes, conformément à la volonté du peuple sénégalais".

Dans une interview parue dans l’édition de mercredi du journal Le Quotidien, le porte-parole de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir), Seydou Guèye, interrogé sur les actes de violence déjà signalés à La Médina et à Grand-Yoff, a jugé ’’condamnables’’ les faits en question, "quel que soit le camp qui en est l’origine".

"Nous ne sommes pas en compétition électorale pour nous mener la guerre, mais pour mettre les citoyens au coeur de nos messages et de nos discours", a ajouté M. Guèye, réfutant que son camp soit à l’origine des actes de violence notés à La Médina et à Grand-Yoff, deux circonscriptions de la capitale fortement convoitées.

Le porte-parole de l’APR a aussi appelé ’’au calme et à la sérénité". ’’De toutes les façons, a-t-il fait valoir, il n’y a aucun intérêt à continuer dans cette stratégie de violence qui n’est pas le fait de notre culture".

"L’APR n’est pas un parti violent dans ses relations avec les adversaires. Il faut, en toute sérénité, savoir que nous sommes dans le temps de la campagne qui doit être celui du débat’’, dit-il.  

ADL/PON/BK/ASG