Mairie de Guédiawaye : Malick Gackou concède une ’’grosse erreur’’
APS
SENEGAL-POLITIQUE-ANALYSE

Mairie de Guédiawaye : Malick Gackou concède une ’’grosse erreur’’

Dakar, 11 mai (APS) - Le leader du Grand Parti (GP) Malick Gackou a concédé dimanche que son choix de diriger le conseil régional de Dakar à l’issue des locales de 2009 en lieu et place de la mairie de Guédiawaye, son fief de la grande banlieue dakaroise, a été "une grosse erreur" qui a déterminé la configuration actuelle de sa base politique où son camp a perdu la présidentielle de février dernier.

"C’est une erreur d’avoir choisi" de diriger le conseil régional en laissant libre la mairie de Dakar, une "grosse erreur" même, a-t-il déclaré au cours de "Grand Jury", émission politique hebdomadaire de la Radio futurs médias (RFM, privée).
 
Selon lui, "tout ce qui s’est passé par la suite indique à suffisance que c’était une erreur (...)" d’avoir fait ce choix désapprouvé à l’époque par ses sympathisants et soutiens à Guédiawaye, au sortir des élections locales de 2009.
 
Il a justifié ce "choix sentimental" par son rêve de voir un enfant de la grande banlieue dakaroise diriger le Conseil régional de Dakar au détriment du "choix politique" consistant à briguer la mairie de Guédiawaye.
 
Malick Gackou, ancien numéro deux de l’Alliance pour la République (AFP), formation fondée par l’actuel président de l’Assemblée nationale Moustapha Niasse, a rappelé que ses militants et soutiens en étaient "désemparés" à l’époque, "désabusés" même.
 
Le leader du Grand Parti se dit persuadé qu’il aurait gagné à Guédiawaye s’il avait été candidat à la dernière présidentielle du 24 février dernier que son camp, la coalition "Idy2019" n’a pu remporter dans son fief.
 
Il conteste certaines déclarations de ses détracteurs selon lesquelles il n’a jamais gagné une élection à Guédiawaye, affirmant avoir remporté dans sa base tous les scrutins auxquels il a participé, comme lors des locales de 2009 et 2014.
 
Pour les prochaines locales, il annonce que "le moment venu", de concert avec ses militants et soutiens, son parti va désigner un candidat à même de défendre davantage les intérêts de Guédiawaye, se refusant à faire le bilan de l’actuel maire Aliou Sall.
 
Il reste que ce dernier, frère cadet du président sénégalais Macky Sall et actuel président de l’association des maires du Sénégal, est devenu "une réalité politique à Guédiawaye", selon Malick Gackou.
 

BK