Macky Sall souligne la nécessité d’entretenir
APS
SENEGAL-NOUVELAN-MESSAGE-DIALOGUE

Macky Sall souligne la nécessité d’entretenir "ce qui nous unit"

Dakar, 31 déc (APS) - Le chef de l’Etat, Macky Sall, a renouvelé son appel au dialogue politique dans son discours de nouvel an, insistant sur la nécessité d’entretenir, "à l’image des anciens, ce qui nous unit sous l’aile protectrice de notre grande nation".

"Je renouvelle à toutes les parties prenantes mon appel au dialogue, parce que ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous oppose", a-t-il dit dans son message radiotélévisé de quinze minutes.
 
Le président Sall a rappelé avoir pris l’initiative d’une concertation sur le processus électoral entre la majorité, l’opposition et la société civile, sous la conduite d’un facilitateur désigné par ses soins, afin de conforter "la vitalité" de la démocratie sénégalaise.
 
"La nation sénégalaise est à l’image de notre baobab géant, multiséculaire et solidement enraciné, dont la sève nourricière irrigue et entretient toutes les composantes", a estimé Macky Sall. 
 
"Quant à nous, éphémères voyageurs dans le temps, nous parcourons tout juste le bout de chemin qui nous réunit sous l’ombre apaisante de cet arbre. Nul n’est assez fort pour prétendre s’y établir tout seul. Et nul n’est trop faible pour y être privé de sa place", a poursuivi le chef de l’Etat. 
 
"C’est cela le Sénégal de tous, le Sénégal pour tous", a indiqué Macky Sall, en référence au nouveau slogan du gouvernement, désignant "la nation sénégalaise, notre abri commun".
 
"Ce qui fait notre honneur, c’est d’entretenir, à l’image des anciens, ce qui nous unit sous l’aile protectrice de notre grande nation. Il y va de notre propre bonheur et du bonheur des générations futures", a insisté Macky Sall.
 
Le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye avait procédé au lancement du processus du dialogue politique entre la majorité au pouvoir et l’opposition, pour évaluer les réformes dont a besoin le processus électoral.
 
Dans ce cadre, l’ancien ambassadeur Saidou Nourou Ba a été nommé début décembre pour piloter le cadre de concertation sur le processus électoral, lequel a été boycotté par plusieurs partis politiques de l’opposition dite significative.
 
BHC/BK/PON