Les innovations du code électoral présentées aux acteurs de Diourbel
APS
SENEGAL-POLITIQUE-ELECTIONS

Les innovations du code électoral présentées aux acteurs de Diourbel


Diourbel, 25 juil (APS) - Les innovations introduites dans le code électoral sénégalais et les modalités de la mise en œuvre du parrainage ont été présentées, mercredi à Diourbel, à des acteurs du processus électoral.


"Le parrainage n’entraine pas pour l’électeur une obligation de voter pour le candidat parrain. Il s’agit d’un avis favorable exprimé pour la participation d’un candidat ou d’une liste de candidats à une élection", rapporte le texte présenté par Fadel Kane, administrateur civil en fonction au ministère de l’Intérieur.


La direction générale des élections (DGE) a organisé un séminaire d’information et de partage à l’attention des responsables des partis politiques, des membres de la société civile et de la presse sur "les innovations introduites dans le code électoral sénégalais".


Selon le document, "le parrainage citoyen est une condition de recevabilité des candidatures à tous les types d’élection : présidentielle, législatives, des Hauts conseillers, départementales et municipales".


Il est "un deuxième filtre à côté de la caution", mais également "l’expression souveraine du choix de l’électeur de cautionner ou pas la candidature d’un citoyen à une élection donnée", note-t-on.


C’est pourquoi, rappelle le document de la DGE, "le parrainage citoyen n’est pas un suffrage exprimé".


Il permet un "élargissement du système de parrainage aux candidats présentés par les partis et coalitions de partis politiques légalement constitués, au même titre que ceux présentés par les entités regroupant des personnes indépendantes", y lit-on.


C’est une loi qui a été mise en place pour d’abord "rationnaliser les candidatures, mettre fin à la discrimination entre les candidats mais également pour éviter le désordre organisationnel", renseigne le document.


"Tous les candidats sont soumis à l’obligation de rechercher un certain nombre de parrains électeurs. Désormais, tous les candidats doivent être électeurs (L. 57) de même que tous les parrains", signale le texte.


FD/PON