Les élus de Convergence patriotique proposeront des lois favorables au secteur privé national (Abdoulaye Baldé)
APS
SENEGAL-LEGISLATIVES-CAMPAGNE

Les élus de Convergence patriotique proposeront des lois favorables au secteur privé national (Abdoulaye Baldé)


Kahone (Kaolack), 20 juil (APS) – La Convergence patriotique Kaddu Askan wi (opposition) est prête à endosser des propositions de lois portant entre autres sur l’amélioration du secteur de l’élevage et la protection du secteur privé national durant la prochaine législature, a indiqué jeudi à Kahone (centre) Abdoulaye Baldé, tête de la liste nationale de cette coalition.



’’Nous avons en projet beaucoup de propositions de lois. Si notre coalition disposait d’un groupe à l’Assemblée national à l’issue des législatives nous ferons des propositions visant à améliorer le secteur de l’élevage et la protection du secteur privé national’’, a-t-il notamment déclaré à des journalistes.


S’exprimant après avoir sillonné les rues de Kaolack à la tête d’une caravane, Baldé a insisté sur la nécessité de protéger le secteur national à travers de l’adoption de nouvelles lois.


‘’Nous devons faire en sorte que les investisseurs étrangers ne viennent pas monopoliser tous les marchés au détriment de notre secteur privé national. Nous devons avoir des lois portant entre autres sur le transfert de technologie et la garantie d’un capitale pour les privés locaux’’, a-t-il fait valoir.


Il a par ailleurs fait part de l’urgence de changer d’approche dans la gouvernance du pays estimant que le marasme économique et les difficultés d’ordre social sont constatés dans toutes les localités du pays.


‘’Nous avons sillonné plusieurs localités et avons rencontré les populations. Partout le message des populations évoquent le difficultés économiques et problème des inondations. Nous invitons l’Etat à œuvrer d’urgence à la résolution du problème d’assainissement dans le pays’’, a-t-il dit.


Abdoulaye Baldé a dénoncé les difficultés notées dans la distribution des cartes nationales d’identité et d’électeur. ‘’Il n’est pas normal que plus d’un millions de cartes ne soient pas encore confectionnés au moment où on parle’’, a-t-il déploré.


Le leader de l’Union centriste sénégalais (UCS) s’est ainsi dit solidaire de toute initiative visant à mettre la pression pour que ce problème soit résolu. ‘’Tout cela doit se faire dans la paix et le respect des lois. Nous ne participeront pas à une initiative ou action violente’’, a-t-il précisé.


AKS/OID