Les députés invités à rendre ’’ambitieuse et partagée’’ la 13ème législature
APS
SENEGAL-INSTITUTION

Les députés invités à rendre ’’ambitieuse et partagée’’ la 13ème législature

Dakar, 14 sept (APS) - Moustapha Niasse, réélu président de l’Assemblée nationale, a invité, jeudi à Dakar, ses collègues députés à travailler pour rendre ‘’ambitieuse, organisée, partagée’’, cette 13ème législative afin de mieux faire face à leurs rôles ‘’de contrôle’’ de l’action gouvernementale et des politiques publiques.
 
‘’Cette 13ème législative, nous devons la rendre ambitieuse, coordonnée, organisée, partagée, concertée pour faire face aux responsabilités qui vont être les nôtres, à savoir une législative de qualité, un contrôle effectif de l’activité gouvernementale et le contrôle des politiques publiques’’, a-t-il dit.
 
S’exprimant au terme de cette première séance qui a vu l’installation officielle des 165 députés et l’élection d’un bureau, il a demandé à ses collègues de ‘’ s’armer, de manière constante, de l’esprit de responsabilité qui fait la force des nations en marche vers le progrès’’.
 
‘’L’esprit de responsabilité intègre aussi la volonté et la capacité de comprendre et de gérer la complexité des situations, la diversité des acteurs, l’évolution des données, tout en gardant le cap sur l’intérêt général’’, a dit Moustapha Niasse.
 
‘’Nous devrions, ensemble, faire l’effort de mettre et de maintenir en pratique cet esprit d’ouverture, de dialogue, d’échanges et de compréhension mutuelle au Sénégal qui constitue le levain conduisant à des compromis positifs générateurs de méthodes fonctionnelles de travail’’, a-t-il lancé.
 
Selon le président Niasse, ‘’il est permis d’être optimiste’’, au vu de la ‘’composition de la présente Assemblée nationale, qui réunit une grande diversité d’origines des députés’’. 
 
‘’Si nous sommes prêts, sur le socle de cette diversité, à bâtir les bases d’une concertation permanente et d’un constant esprit d’ouverture et de dialogue, (…), la 13ème législature se conférera à elle-même l’identité remarquable d’un Parlement décidé à travailler avec sérieux et compétence’’, a-t-il dit.
 
Pour ce faire, a-t-il poursuivi, ‘’il faudra allier l’efficacité à l’efficience et produire des lois qui soient utiles au progrès du peuple et, au surplus, travailler dans la sérénité,(…), écho authentique d’une Institution démocratique favorisant l’expression libre de toutes les opinions, dans un élan constructif de tolérance mutuelle’’.
 
Selon lui, cette Assemblée nationale qui cultive la rigueur dans la pensée et dans les débats,(…), ‘’ne peut être atteinte que si nous savons faire preuve de discipline partagée, dans le respect strict des règles qui déterminent et organisent les bases d’un fonctionnement de l’Institution parlementaire’’.
 
‘’Cette discipline ne peut être imposée. Elle doit être voulue, consentie et protégée par chaque député, (…),’’, a-t-il indiqué, regrettant l’absence ‘’répétée’’ des députés lors des réunions des commissions permanentes mais aussi des séances plénières.
 
‘’Ces absences, de manière évidente, portent préjudice au fonctionnement de l’Institution, avec, comme conséquence, que les députés les plus assidus aux travaux de l’Assemblée fassent le travail des absents’’, a-t-il souligné, annonçant la proposition d’une commission ad hoc pour prendre en charge cette question. 

SK/OID/ASG