Législatives : l’hivernage, un contretemps à Goudiry
APS
SENEGAL-LEGISLATIVES-CAMPAGNE

Législatives : l’hivernage, un contretemps à Goudiry

Goudiry, 14 juil (APS) – L’idéal aurait été de tenir les législatives avant l’installation définitive de l’hivernage et non en cette période de fortes pluies où les candidats peinent à mobiliser, affirment des acteurs de la société civile et des paysans du département de Goudiry. 
 

En fait, dans certaines zones du département, les paysans sont retenus par les travaux champêtres et en plus, les partis politiques peinent souvent à mener leurs activités de campagne, du fait de la pluie. 
 
Alors, c’est tout naturellement que les paysans sont unanimes à juger qu’il était plus indiqué de tenir ces législatives avant la saison des pluies, période de forte activités champêtres et de désagréments. 
 
Pour Mamadou Keita, un paysan de Goudiry, cette coïncidence de l’hivernage avec les élections législatives est source d’une situation extrêmement compliquée pour les paysans. 
 
Selon lui, ces derniers ne comptant que sur leurs champs pour vivre, ne peuvent pas du coup abandonner les travaux champêtres pour la campagne électorale.
 
Bocar Seck Sy, directeur d’école et membre de la coalition Benno Bokk Yaakar (BBY), est aussi du même avis. 
 
Ainsi, il pense que le taux de participation risque d’être inférieur à celui des dernières élections législatives, en 2012, car il peut pleuvoir le jour des élections. Le cas échéant, les électeurs pourraient avoir du mal à rejoindre les lieux de vote, prévient-il.
 
Quant aux acteurs de la société civile, ils souhaitent que l’Etat et les acteurs politiques prennent désormais en compte la saison des pluies en établissant le calendrier des prochaines échéances électorales.

IBD/ASG/OID