Législatives 2017 :
APS
SENEGAL-LEGISLATIVES-CAMPAGNE

Législatives 2017 : "Manko Taxawu Sénégal" va "faire mal" à Tivaouane le 30 juillet (coordonnateur)

Tivaouane, 21 juil (APS) - La coalition "Manko Taxawu Senegal" tient bien la "situation en main" et va faire mal aux élections législatives du 30 juillet a estimé, jeudi, son coordonnateur à Tivaouane, Sidi Ahmet Lô.


 
"La situation nous est favorable, car nous sommes en train de faire beaucoup de proximité, des caravanes pour aller à la rencontre de nos compatriotes et leur expliquer notre engagement pour changer les choses" a expliqué M. Lô à l’APS.

"Manko Taxawu Sénégal" est prêt à changer beaucoup de choses dans la marche du pays notamment "la mainmise du pouvoir exécutif sur les affaires judiciaires" a soutenu Sidi Ahmet Lô.

"La justice dot être indépendante, mais pas ligotée. Ce qui se passe dans ce pays depuis 2012 est inadmissible. La justice est utilisée contre certaines personnes qu’on emprisonne à tort ou à raison" a souligné le coordonnateur de Manko Taxawu Sénégal de Tivaouane.

Il a fait remarquer que les "les premières propositions de lois que la coalition mettra sur la table du président de la future Assemblée nationale seront la dissolution du Haut conseil suprême de la magistrature".

Selon Sidi Ahmet Lô, "la magistrature ne doit être commandée par le chef de l’Etat, elle doit elle-même décider de son sort, juger librement".

"Nous avons 11 engagements pour la législature et 11 propositions pour refonder l’Assemblée nationale. Mais le plus important, c’est ce cordon ombical qui lie le pouvoir à la magistrature doit tout d’abord être coupé par la treizième législature, avant de s’engager
vers les autres", a insisté M. Lô.
 

FDI/PON