Législatives 2017 :
APS
SENEGAL-LEGISLATIVES-CAMPAGNE

Législatives 2017 : "Convaincue de sa défaite, l’opposition veut saboter les législatives du 30 juillet" (Mohammad Dionne)

Nioro (Kaolack), 20 juil (APS) - La tête de liste de la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar (BBY), Mohammad Boun Abdallah Dionne a soutenu, mercredi à Kaolack, que "l’opposition, convaincue de sa défaite, veut tout faire pour saboter le processus électoral".
 
"Les élections législatives se tiendront le 30 juillet. Il n’y a pas d’alternatif", a rassuré le chef du gouvernement lors d’un meeting tenu dans la soirée du mercredi à Nioro.

Arrivée après 22 heures, la délégation de BBY a été accueillie depuis l’entrée du territoire sénégalais par une nombreuse foule mobilisée par les responsables de Nioro, Moustapha Niass, Serigne Mbaye Thiam, Aly Mané, etc.

"Depuis qu’on prépare les élections législatives, l’opposition a peur. A chaque fois, elle évoque des problèmes dans le processus électoral. Maintenant, elle parle de problèmes de disponibilité des cartes" a indiqué Mohammad Boun Abdallah Dionne. 

Le Premier ministre a ajouté que "le gouvernement a confectionné plus de 6,250 millions cartes d’identité biométriques qui sont actuellement dans les commissions administratives". 

"Plus de 5, 200 millions de cartes ont été distribuées", a indiqué Mohammad Boun Abdallah Dionne qui a fait remarquer que l’opposition cherche des arguments pour "fuir" les élections et faire "un hold-up".
 
"J’ai entendu un leader d’une coalition annoncé une marche le 25 juillet pour pousser les autorités à distribuer les cartes. Nous sommes dans un Etat de droit, la marche est autorisée. Mais, l’Etat ne va jamais permettre l’anarchie", a fait savoir l’actuel Premier ministre.
 
"On est en train d’utiliser la violence partout. Tout ça pour fuir les élections. La transparence des élections législatives est garantie. Nos adversaires utilisent la violence et la pression", a souligné la tête de liste de BBY.
 
Mohammed Boun Abdallah Dionne a en outre soutenu que la mouvance présidentielle ne va pas "subir la violence, ni la pression".
 
"Il y aura de la transparence dans les élections législatives. Nous ne sommes pas pour la violence. La coalition BBY va remporter les élections dans les 45 départements", a-t-il précisé.
 
BHC/PON