Vers la réhabilitation de 100 seccos par an, à partir de 2018
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

Vers la réhabilitation de 100 seccos par an, à partir de 2018

Dakar, 26 nov (APS) – Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Pape Abdoulaye Seck a annoncé, dimanche à Dakar, la réhabilitation de 100 seccos par an, à partir de 2018 et la finalisation de la construction de 122 magasins de stockage.

"122 magasins de stockage sont en cours de construction et il est prévu la réhabilitation de 100 seccos par an, à partir de 2018", a indiqué Pape Abdoulaye Seck qui défendait devant les députés le budget 2018 de son département ministériel..

"L’Etat a dégagé des moyens importants pour apporter à notre agriculture un soutien particulier, qui n’existe dans aucun autre pays de l’Afrique du Sud du Sahara", a déclaré le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural qui défendait devant les députés le vote du budget 2018 de son département ministériel.

"Il s’agit, notamment, d’une subvention de 50% pour les engrais et semences, 70% pour le matériel de culture attelée, 60% pour le matériel motorisée, 100% pour la défense des cultures, 5 milliards FCFA pour la reconstitution du capital semencier, 5 autres milliards FCFA pour le matériel de culture attelée, 85 milliards pour les tracteurs", a souligné Pape Abdoulaye Seck.

"Concernant le prix du matériel, les efforts consentis par l’Etat semblent largement suffisants, puisque, par exemple, les tracteurs qui coûtent 19,3 millions FCFA l’unité sont vendus à 7,7 millions FCFA, soit une subvention de près de 12 millions", a-t-il noté.

Selon Pape Abdoulaye Seck, "le redressement de la Sonacos Sa qui s’effectue dans de bonnes conditions lui a permis d’obtenir des résultats très satisfaisants. Elle a collecté, lors de la dernière campagne de commercialisation, non moins de 100.000 tonnes et a déjà mobilisé une somme de 55 milliards de FCFA pour la prochaine", a-t-il informé.

"L’Etat n’a pas renoncé à sa privatisation et a lancé un appel d’offre international pour le choix d’un repreneur stratégique qui devra notamment s’impliquer dans la reconstitution du capital semencier et participer à la recherche agricole", a précisé le ministre Pape Abdoulaye Seck.

DS/PON