Le PIT se dit aux côtés du peuple palestinien, pointe
APS
MONDE-PROCHEORIENT-CRISE

Le PIT se dit aux côtés du peuple palestinien, pointe "la manifestation d’appétits impérialistes’’

Dakar, 17 mai (APS) - Le Parti de l’indépendance et du travail (PIT), réaffirmant son "indéfectible soutien au peuple palestinien", appelle à voir dans le conflit israélo-palestinien "la manifestation d’appétits impérialistes", plus qu’une lutte pour occuper un territoire.

Dans une "motion de soutien au peuple palestinien", le PIT "condamne les frappes criminelles israéliennes contre le territoire palestinien de Gaza".

"D’autant que ces iniques attaques ne visent, ni plus ni moins, que des citoyens aux mains nues, pour la plupart des enfants et des femmes, dont le seul tort est d’avoir un ennemi sioniste à leurs frontières", fait valoir cette formation politique membre de la coalition au pouvoir.
 
Le PIT "exige l’arrêt immédiat" des opérations menées depuis une semaine par l’armée israélienne et demande le retrait des forces de l’Etat hébreu du territoire palestinien.
 
Selon lui, "le temps est venu pour la Communauté internationale particulièrement le cartel de pays qui s’arrogent le droit de vouloir régenter le monde, de prendre son courage à deux mains aux fins de garantir aux peuples protagonistes de la région des frontières sûres, internationalement reconnues".
 
Elle ajoute que le peuple de Palestine "ne réclame que son droit inaliénable à disposer de son territoire, dans une cohabitation pacifique avec ses voisins, quelles que soient leur race, leur religion et leur origine".
 
Le PIT se dit convaincu que "faire front" à ces attaques et "redonner espoir aux peuples imposent de mettre fin à l’infernale mécanique de recherche de profits" mise en branle par l’impérialisme. 
 
Le PIT considère que "ce brasier allumé et entretenu par les forces du capital n’est pas seulement à percevoir comme une lutte pour occuper un territoire : il faut aussi et fondamentalement le voir comme la manifestation d’appétits impérialistes pour le contrôle et l’exploitation des ressources pétrolières de terroirs des pays arabes". 
 
"Un insatiable appétit faisant que des millions de femmes et d’hommes, enfants et adultes sont réduits à s’exiler pour espérer vivre autrement que de manière indigne de l’humain", poursuit le PIT.
 
Aussi réaffirme-t-il "son indéfectible soutien au peuple palestinien dans la défense de son droit inaliénable à un Etat souverain à l’intérieur de ses propres frontières dans le concert des nations". 
 
Dans un communiqué rendu public dimanche et relayé par plusieurs médias, 13 partis politiques et mouvements citoyens dont certains de l’opposition, ont appelé à défendre le droit du peuple palestinien à disposer d’un Etat libre, indépendant et démocratique.

"Nous, partis politiques et mouvements citoyens soussignés, condamnons avec la dernière énergie les violences criminelles des forces d’occupation israéliennes, réaffirmons notre solidarité entière avec le peuple palestinien et appelons toutes les forces éprises de liberté, de justice, de démocratie et de paix au Sénégal, en Afrique et dans le monde (...) à renforcer massivement leur mobilisation et sous toutes les formes appropriées, pour le triomphe de la cause palestinienne", peut-on lire dans ce communiqué.

"Il y a des pressions, mais nous recevons un soutien sérieux, surtout de la part des États-Unis", a déclaré le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, dimanche lors d’un discours télévisé.

Netanyahou affirme que l’armée israélienne fait tout ce qu’elle peut pour limiter au maximum les pertes civiles, ajoutant que sa campagne "contre les organisations terroristes" continuait "à plein régime".

"Nous continuerons d’agir tant que cela est nécessaire pour ramener le calme et la sécurité pour vous citoyens d’Israël. Cela va prendre encore du temps", a-t-il souligné.

Dimanche, le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni pour une troisième session d’urgence sur le conflit israélo-palestinien depuis une semaine, sans adoption à ce stade d’une déclaration commune ni de propositions permettant d’aboutir rapidement à une cessation des hostilités.

BK/ASG