Le PIT en appelle à ’’une participation massive’’ aux prochaines législatives
APS
SNEGAL-ELECTIONS

Le PIT en appelle à ’’une participation massive’’ aux prochaines législatives

Dakar, 22 juin (APS) - Le Parti de l’indépendance et du travail (PIT) souhaite que les législatives du 30 juillet prochain se traduisent par une "participation massive", afin que la légitimité de la prochaine Assemblée nationale soit "incontestable".

Un des défis de cette consultation électorale "est celui d’une participation massive des électeurs et électrices sénégalais pour que la légitimité de la prochaine assemblée nationale soit incontestable", a déclaré son secrétaire général, Samba Sy, introduisant mercredi à Dakar, une conférence de presse sur les enjeux des prochaines législatives. 

"Pour ce faire, le gouvernement doit remporter le pari de l’édition de toutes les cartes d’identité et celle de l’organisation de leur distribution massive afin qu’aucun électeur ne soit privé de son droit imprescriptible de désigner ses représentants", a-t-il dit dans son texte introductif dont l’APS a obtenu copie. 

Le patron du PIT a par ailleurs évoqué "le défi de l’organisation et pourquoi pas de l’entente sur les modalités du vote pour que le 30 juillet, en dépit de la pluralité des candidatures, ce vote se fasse dans la diligence, la transparence et la paix".

"Tout bien considéré, rien de tout cela n’est au-dessus de nos forces", estime le SG du PIT, invitant "en conséquence tous les acteurs de cette séquence de notre vie nationale à faire montre de davantage de sérénité, de confiance en l’intelligence de nos compatriotes".

"Notre conviction, c’est que le 30 juillet 2017, par la grâce de Dieu, les Sénégalais comme ils savent si bien le faire, vont s’exprimer très clairement pour indiquer le plus nettement possible le cap qu’ils veulent faire prendre à leur pays pour les cinq années à venir", a-t-il déclaré. 

Selon son SG, le PIT table sur l’hypothèse selon laquelle "ce cap sera celui de la consolidation des acquis, de la préservation de l’attractivité de notre pays faisant que de nombreux investisseurs se bousculent à ses portes. Un cap qui sera également celui de la consécration de normes démocratiques définitivement ancrées dans nos pratiques et mœurs".

Du point de vue du PIT, "l’investissement dans l’action politique perd substance et sens quand on le ramène à ce qu’il ne doit pas être : avoir le pouvoir pour en jouir, disposer du pouvoir rien que pour son confort qu’il soit partisan ou personnel", souligne Samba Sy. 

"A notre sens, l’action politique ne conserve sa vertu que si elle est synonyme d’engagement au service de l’édification de la Cité, de l’aménagement des indispensables espaces de rencontre pour l’épanouissement collectif", a-t-il ajouté, en allusion aux contestations nées de la publication des listes retenues pour ces élections. 

Des militants et responsables politiques, dont ceux de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY, majorité) regroupant le pouvoir et ses alliés, ont fait part ou manifesté leurs frustrations relativement à leur non investiture.


BK