La présidentielle doit permettre le raffermissement de l’unité nationale (PR)
APS
SENEGAL-PRESIDENTIELLE-REACTION

La présidentielle doit permettre le raffermissement de l’unité nationale (PR)

Dakar, 28 fév (APS) - Le président de la République, Macky Sall, a exprimé le souhait de voir la présidentielle du 24 février dernier permettre de "raffermir l’Unité nationale, rassembler toutes les sénégalaises et tous les sénégalais autour de l’essentiel".
 
Les Sénégalais se sont rendus aux urnes dimanche dernier pour élire un nouveau chef de l’Etat parmi cinq candidats en lice. Cette présidentielle opposait le président sortant Macky Sall à Idrissa Seck (Idy 2019), El Hadj Issa Sall (PUR), Ousmane Sonko (Sonko 2019) et Madické (Madické 2019).

La publication des résultats du scrutin par la Commission nationale de recensement des votes est prévue ce jeudi à 11 heures, à la Cour d’appel de Dakar. 
 
Ce mercredi en conseil des ministres, le chef de l’Etat a réagi pour la première fois depuis la tenue de la présidentielle, qu’il dit considérer "comme une victoire du Peuple sénégalais".

Selon le communiqué du conseil des ministres, Macky Sall estime qu’elle "doit, plus que par le passé, raffermir l’Unité nationale, rassembler toutes les sénégalaises et tous les sénégalais autour de l’essentiel, consolider le rayonnement démocratique, la paix et la stabilité du pays à travers le sens élevé des responsabilités des acteurs politiques et l’accélération du développement économique, social, équitable et durable du Sénégal".
 
Selon le texte rendant compte de la réunion hebdomadaire du gouvernement, le président Sall a magnifié "la maturité du Peuple sénégalais, la solidité et la transparence de notre système démocratique, de même que l’exemplarité de notre administration électorale qui a démontré son professionnalisme, son impartialité et son caractère républicain".
 
Il a adressé ses ‘"chaleureuses félicitations au Peuple et aux électeurs sénégalais pour leur mobilisation massive et exceptionnelle, dans le calme et la sérénité, à l’occasion du scrutin du 24 février 2019".
 
Il a rappelé "l’impératif de faire respecter toutes les procédures prévues par les lois et règlements, notamment la Constitution et le Code électoral, en vue de la proclamation des résultats provisoires et définitifs du scrutin de l’élection du Président de la République par les commissions départementales et nationale de recensement des votes, et le Conseil constitutionnel".
 
Il a félicité le gouvernement, le ministre de l’Intérieur notamment, les services de l’Etat, les forces de défense et de sécurité et l’ensemble des acteurs du processus électoral qui "ont permis le déploiement optimal des opérations électorales, le bon déroulement de la campagne ainsi que la parfaite tenue du scrutin".

ASG/BK