La mission d’observation de l’Eglise salue le bon déroulement du scrutin présidentiel
APS
SENEGAL-PRESIDENTIELLE-SUPERVISION

La mission d’observation de l’Eglise salue le bon déroulement du scrutin présidentiel

Dakar, 27 fév (APS) - Le chef de la mission d’observation électorale conjointe de la commission épiscopale "Justice et Paix" et des Scouts du Sénégal, l’abbé Alphonse Seck, s’est dit mercredi satisfait de la bonne tenue du scrutin présidentiel de dimanche dont "le fort taux" de participation confirme selon lui "la maturité civique des populations" sénégalaises.

"La mission d’observation électorale conjointe de la commission épiscopale +Justice et Paix+ et des scouts du Sénégal note que le scrutin du 24 février 2019 s’est déroulé dans de bonne conditions. Les dysfonctionnements constatés n’ont pas entaché la sincérité du scrutin", a-t-il déclaré au cours d’une conférence de presse.
 
Selon l’abbé Seck, ce scrutin s’est déroulé dans ’’le calme et la sérénité’’, sans compter "le fort taux" de participation enregistré, un constat qui confirme, a-t-il dit, "la maturité civique des populations" et "conforte l’enracinement progressif de la culture démocratique".
 
La mission d’observation conjointe composée de la commission épiscopale ’’Justice et Paix’’ et des Scouts était composée de 1.000 observateurs et superviseurs répartis dans 43 départements couvrant 4.600 bureaux de vote, a rappelé le religieux.
 
Il a précisé que le travail de supervision de cette mission portait en particulier sur "l’heure d’ouverture et de fermeture des bureaux de vote, la disponibilité et le fonctionnement du matériel électoral (…), la présence et la ponctualité des membres de bureaux de vote, l’affluence dans les bureaux de vote". 
 
Sur ce dernier point, il a déploré le cas d’électeurs qui avaient du mal à retrouver leurs bureaux de vote, du fait de changements intervenus sur la carte électorale et dont ils n’étaient pas été suffisamment informés. 
 
Dans une perspective de consolidation de la démocratie lors des prochaines échéances électorales, l’abbé Alphonse Seck invite la Commission électorale nationale autonome (CENA) à continuer à "renforcer les capacités techniques et opérationnelles des agents électoraux et leur mise à disposition conformément au code électoral". 
 
Le chef de la mission épiscopale souhaite également, de la part du ministère de l’Intérieur, "un maintien et une amélioration des efforts de communication sur la carte électorale modifiée pour une bonne orientation des citoyens à l’occasion de prochaines élections". 
 
Concernant les candidats et les acteurs politiques, la mission recommande que "toute contestation éventuelle" des résultats du scrutin se fasse "dans le strict respect de la loi électorale sénégalaise et de manière pacifique". 
 
De même l’abbé Alphonse Seck appelle la presse nationale comme internationale à rester dans son "rôle d’informateur" en s’abstenant de publier des résultats "non officiels et de fausses tendances."

SMD/BK/ASG